BFMTV

Présidentielle en Afghanistan: Abdullah demande l'arrêt du dépouillement

BFMTV

Le favori de la présidentielle afghane Abdullah Abdullah a demandé mercredi la suspension du dépouillement du second tour, salué comme un succès par la communauté internationale mais entaché selon lui de fraudes. "Nous suspendons notre coopération avec la Commission (électorale indépendante, IEC) et nous avons demandé à nos observateurs de quitter ses bureaux", a-t-il déclaré. "Nous demandons l'arrêt immédiat du comptage des votes".

Le camp Abdullah accuse le chef du secrétariat de la commission, Zia-ul-Haq Amarkhail, d'avoir commis une irrégularité en transportant des bulletins de vote inutilisés lors du deuxième tour de l'élection samedi.

Abdullah Abdullah est arrivé en tête du premier tour de la présidentielle afghane le 5 avril avec 45% des voix. Des résultats préliminaires sont attendus le 2 juillet et la Commission électorale indépendante prévoit ensuite de proclamer le nom du nouveau président le 22 juillet, si le traitement des plaintes pour fraude ne vient pas retarder le calendrier.