BFMTV

MH17: l'avion volait 1.000 mètres plus bas que prévu

Sur les lieux du crash du MH17, dans l'Est de l'Ukraine, le 26 juillet.

Sur les lieux du crash du MH17, dans l'Est de l'Ukraine, le 26 juillet. - Bulent Kilic - AFP

Les autorités néerlandaises ont indiqué, ce vendredi, que le Boeing de Malaysia Airlines vraisemblablement abattu par un missile, le 17 juillet dernier, dans l'Est de l'Ukraine, volait 1.000 mètres plus bas que prévu.

Le vol MH17 de Malaysia Airlines qui s'est écrasé à la mi-juillet en Ukraine, vraisemblablement à la suite d'un tir de missile, volait 1.000 mètres plus bas que ne le prévoyait son plan de vol, a indiqué vendredi le ministre néerlandais des Affaires étrangères.

10.000 mètres d'altitude au lieu de 11.000

"Le vol MH17 devait, selon son plan de vol, voler à une hauteur de 11.000 mètres (niveau de vol 350) mais a reçu de la part des autorités aériennes ukrainiennes l'ordre de voler à une hauteur de 10.000 mètres (niveau de vol 330)", a affirmé Frans Timmermans, en réponse à des questions parlementaires.

"Ce changement peut s'expliquer par des raisons opérationnelles, afin de garantir suffisamment de distance entre le vol MH17 et un autre appareil qui volait à 11 kilomètres de hauteur", a-t-il ajouté.

Un plan de vol validé

En dehors de ce changement d'altitude, le plan de vol du MH17 n'a pas été modifié, a assuré le ministre. Le plan de vol avait été approuvé par Eurocontrol, pour qui la hauteur minimale de vol dans la région était de 9,7 kilomètres, selon l'agence de presse néerlandaise ANP.

Le Boeing de Malaysia Airlines assurant la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur avait explosé en vol le 17 juillet, vraisemblablement abattu par un missile pendant son survol de l'Est de l'Ukraine. Il transportait 298 personnes, dont 193 ressortissants néerlandais. Certaines victimes pourraient ne jamais être identifiées car la recherche de restes humains sur le site du crash a été interrompue à la suite de combats dans ce secteur entre l'armée ukrainienne et les insurgés pro-russes.

A.S. avec AFP