Une manifestation à Caracas le 12 mai 2017
 

Au Venezuela, les opposants qui manifestent depuis le 1er avril et sont violemment réprimés par les forces de l'ordre ont troqué leurs cocktails Molotov contre des "puputov", des bombes à excréments.

Votre opinion

Postez un commentaire