BFMTV

Macron invite Trump à assister au défilé du 14-Juillet

Le président de la République sur la route du Tour de France.

Le président de la République sur la route du Tour de France. - JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

L'Elysée a relayé ce mardi une invitation lancée par le président de la République au président américain à participer au défilé du 14-Juillet.

L'Elysée a annoncé ce mardi qu'Emmanuel Macron avait convié Donald Trump à assister au défilé du 14-Juillet. Cette annonce est intervenue après un entretien téléphonique entre les deux hommes. L'Elysée a précisé qu'Emmanuel Macron avait étendu l'invitation à assister au défilé du 14 juillet à la "First Lady" Melania Trump. Le président américain lui a répondu qu'il allait "examiner la faisabilité" de ce déplacement.

Selon les informations du journaliste de BFMTV, Mathieu Coache, Donald Trump avait ouvert la discussion en félicitant son interlocuteur pour la victoire de son camp aux législatives. L'échange avait pour but de préparer leur rencontre durant le prochain G20, à Hambourg, les 7 et 8 juillet. 

Le dossier syrien également évoqué

Le chef de l'État français "a renouvelé son invitation au président Trump et à son épouse de venir assister au défilé du 14-Juillet", qui célébrera "les 100 ans de l'entrée en guerre des États-Unis aux côtés des troupes françaises pendant la Première Guerre mondiale", a ajouté le palais présidentiel.

Les chefs d'Etat n'ont pas seulement évoqué la fête nationale française et la possible venue de Donald Trump sur les Champs-Elysées mais aussi la géopolitique. Les présidents français et américain Emmanuel Macron et Donald Trump ont souligné "la nécessité de travailler à une réponse commune en cas d'attaque chimique en Syrie", a annoncé l'Élysée.

Cette déclaration intervient alors que les États-Unis ont accusé lundi soir le régime syrien de Bachar al-Assad de préparer une nouvelle attaque chimique, et se sont dits prêts à riposter comme ils l'avaient fait après une attaque similaire début avril, dans un contexte de tensions grandissantes entre les deux pays.

Enfin, d'après nos informations, les deux personnages ont abordé la situation dans le Golfe, exprimant leur souhait d'éviter toute escalade dans cette région du monde. Pour eux, l'un des principaux enjeux devant guider les Etats du Golfe est la lutte contre le terrorisme et son financement. 

R.V. avec Mathieu Coache et AFP