BFMTV

Les taliban attaquent une base en Afghanistan

DEUX SOLDATS AMÉRICAINS TUÉS DANS L'ATTAQUE D'UNE BASE DANS LA PROVINCE AFGHANE D'HELMAND

DEUX SOLDATS AMÉRICAINS TUÉS DANS L'ATTAQUE D'UNE BASE DANS LA PROVINCE AFGHANE D'HELMAND - -

KABOUL (Reuters) - Les taliban afghans ont revendiqué samedi l'attaque d'une base militaire du sud de l'Afghanistan qui s'est soldée par la mort...

KABOUL (Reuters) - Les taliban afghans ont revendiqué samedi l'attaque d'une base militaire du sud de l'Afghanistan qui s'est soldée par la mort de deux Marines américains, affirmant avoir agi en représailles à la diffusion de la vidéo islamophobe à l'origine de violences dans plusieurs pays du monde arabe.

Les assaillants, qui ont fait usage de mortier, de lance-roquettes et d'armes légères, ont visé Camp Bastion, base de la province d'Helmand où se trouvait le prince Harry, membre de la famille royale britannique.

Plusieurs soldats ont été blessés au cours de l'assaut.

"Le but de cette attaque était de se venger des Américains pour le film contre le prophète", a expliqué Qari Youssouf, porte-parole des taliban.

L'attaque, au cours de laquelle les agresseurs ont réussi à pénétrer dans l'enceinte de la base, a été lancée vers 21h00 et s'est achevée vers minuit, a précisé un porte-parole de l'Otan.

Selon un porte-parole du gouverneur de la province, 17 corps ont été retrouvés. Ils semblent être ceux d'insurgés tués au cours des combats.

Barack Obama a promis que les Etats-Unis "tiendront bon" face aux violences qui se multiplient depuis la diffusion sur internet du film amateur à l'origine de l'attaque du consulat américain de Benghazi en Libye le 11 septembre.

"Le prince Harry n'a jamais été menacé", a assuré un porte-parole de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) sous commandement de l'Otan, ajoutant qu'une enquête allait être ouverte pour déterminer s'il était personnellement visé.

Quelques jours plus tôt, les taliban avaient annoncé leur intention de le tuer ou de l'enlever dans le cadre d'une "opération Harry".

Phil Stewart à Wahington et Jessica Donati à Kaboul; Jean-Philippe Lefief pour le service français