BFMTV
International

Le sommet Trump-Kim est-il en train de tourner court?

A priori, la cérémonie de signature qui devait marquer la fin de la rencontre a été déprogrammée.

"Aucun accord n'a été conclu" lors du sommet à Hanoï entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et le président américain Donald Trump sur le nucléaire, a annoncé jeudi la Maison Blanche.

"Aucun accord n'a été conclu pour le moment, mais leurs équipes respectives ont hâte de se rencontrer" à nouveau, a déclaré la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, dans un communiqué.

De manière inattendue, la Maison-Blanche avait annoncé ce jeudi matin la fin imminente du sommet entre Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, qui se tenait à Hanoï. 

Le président américain compte tenir une conférence de presse à 14h horaire local (08h, heure française), au lieu de 15h50 (09h50) a déclaré à la presse la porte-parole de la Maison blanche, Sarah Sanders. il n'y aura, a priori, pas de cérémonie de signature.

"Je ne suis pas pressé"

Depuis plusieurs heures, le ton se faisait plus prudent et selon les parties engagées, il ne fallait pas attendre de miracles. 

Pourtant, interrogé par la presse internationale, Kim Jong Un a expliqué: "Si je ne l'étais pas, je ne serais pas là" à la question de la dénucléarisation de son pays. Seulement, les deux états divergent 

sur le sens du terme dénucléarisation et interrogé sur d'éventuelles mesures concrètes, le dirigeant nord-coréen est resté vague: "c'est ce que nous sommes en train de discuter".

"Je ne suis pas pressé" de parvenir à un accord qui verrait la Corée du Nord mettre au rebut son arsenal nucléaire, a redit Donald Trump. "La vitesse n'est pas si importante que ça pour moi", a-t-il insisté.

Thierry Arnaud avec Hugo Septier