BFMTV

Le Liban construit un mur près d'un grand camp palestinien

BFMTV

Le mur en béton que construit l'armée libanaise près du plus grand camp de réfugiés palestiniens du pays est destiné à empêcher que des "terroristes" s'y infiltrent, a affirmé lundi une source militaire, tandis que des habitants le comparaient au "mur de la honte" en Israël.

Depuis plus d'un demi-siècle et en vertu d'un accord, l'armée libanaise n'entre pas dans le camp de Aïn Héloué, situé près de la ville côtière de Saïda, dans le sud du pays. Il s'est ainsi créé une situation de non-droit et le camp est devenu un havre pour des extrémistes et des personnes recherchées par la police.

"La construction du mur a débuté il y a quelque temps et son objectif est d'empêcher que des terroristes ne s'infiltrent dans le camp de Aïn Héloué depuis les champs voisins", a indiqué lundi à l'AFP une source dans l'armée.

Des images publiées depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux montrent la pose progressive d'imposants blocs de béton à l'ouest du camp de Aïn Héloué, le plus grand et le plus peuplé des douze que compte le Liban.
V.R. avec AFP