BFMTV

Le discours d'investiture d'Obama

-

- - -

Devant des millions d'Américains, Barack Obama, 44ème président des Etats-Unis d'Amérique, a prononcé son discours d'investiture à Washington. La vidéo.


Obama prête serment et prononce son discours :

Ils étaient presque 4 millions à l'attendre dans le froid sur le Mall du Capitole à Washington. Quand leur 44ème président s'est approché du micro, après avoir prêté serment sur la Bible, ils ont scandé son nom : « Obama, Obama, Obama ! ». Le premier président afro-américain a alors prononcé son discours d'investiture, tant attendu. Et alors que certains pensaient qu'il ferait encore plus court que les 10 minutes de Lincoln en 1861, Barack Obama a pris son temps, appelant notamment le peuple américain à la générosité et à la mobilisation, avec une grande note d'espoir : « Mes chers concitoyens, je suis ici devant vous aujourd'hui, avec humilité devant la tâche qui m'attend, reconnaissant de la confiance que vous m'avez accordée, et conscient des sacrifices supportés par nos ancêtres. [...]

44 américains ont maintenant prêté serment présidentiel. Ces mots ont été prononcés durant la prospérité et la paix. Mais toutefois, il arrive que des nuages assombrissent ce serment, que des tempêtes surgissent. Dans ces moments, l'Amérique a poursuivi, non seulement grâce à la vision de ceux qui sont au pouvoir, mais aussi parce que nous, le peuple américain, nous sommes restés fidèles aux idéaux de nos anciens et à notre constitution. C'est donc ainsi que les choses doivent se poursuivre avec cette génération.

Nous sommes au milieu d'une crise, notre nation est en guerre, notre économie est très affaiblie, à cause de l'irresponsabilité dont ont fait preuve certains et en raison également de notre échec à faire des choix pour préparer notre nation à une nouvelle époque. [...] Certains pensent que le déclin de l'Amérique est inévitable, que la génération prochaine doit en pâtir. Aujourd'hui je vous dis que les défis auxquels nous faisons face sont réels, que nous n'y ferons pas face facilement et rapidement, mais nous y ferons face. »

dossier :

Barack Obama

La rédaction