BFMTV
International

Le chef de l'ONU juge "impossible" de résoudre les problèmes du monde sans dialogue sino-américain

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres à Genève le 13 septembre 2021

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres à Genève le 13 septembre 2021 - Fabrice COFFRINI © 2019 AFP

La Chine a annoncé ce vendredi mettre fin à la coopération avec les États-Unis sur de nombreux dossiers, en réponse à la visite de Nancy Pelosi sur l'île de Taïwan.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres estime "impossible" de résoudre les "problèmes les plus pressants" comme le réchauffement climatique sans un dialogue "efficace" entre la Chine et les États-Unis, a déclaré vendredi son porte-parole.

"Je pense que pour le secrétaire général, il est impossible de résoudre les problèmes les plus pressants dans le monde sans un dialogue et une coopération efficaces entre les deux pays", a déclaré Stéphane Dujarric, interrogé lors d'un point de presse sur l'annonce par Pékin du gel de sa coopération avec Washington dans certains domaines dont le changement climatique.

Washington convoque l'ambassadeur chinois

Après la visite cette semaine à Taïwan de la cheffe des députés américains Nancy Pelosi, Pékin a lancé d'importants exercices militaires au large de l'île.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a également dit suspendre la coopération avec Washington sur le rapatriement des migrants illégaux, ainsi qu'en matière de justice, de criminalité transnationale et de lutte antidrogue.

La Maison Blanche avait auparavant convoqué l'ambassadeur de Chine à Washington. "Nous avons condamné les opérations militaires de la Chine, qui sont irresponsables, contraires à notre objectif de longue date de maintien de la paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan", a indiqué vendredi un porte-parole de l'exécutif américain, John Kirby.

A.G avec AFP