BFMTV

Le Brésil s'enfonce dans le chaos politique

L'entrée de l'ex-président Lula au gouvernement a été suspendue par la justice.

L'entrée de l'ex-président Lula au gouvernement a été suspendue par la justice. - Evaristo Sa - AFP

Le Brésil s'enfonce lentement dans le chaos politique: la justice a suspendu l'entrée de l'ex-président Lula au gouvernement et les députés ont lancé la procédure de destitution de la présidente de gauche Dilma Rousseff, sur fond de manifestations de rue.

Jeudi 17 mars au soir, des milliers de personnes ont continué de manifester contre Dilma Rousseff à Sao Paulo et Brasilia, où elles s'étaient massées devant la présidence et le Congrès, poussant la police à intervenir à coups de gaz lacrymogène et bombes assourdissantes pour les empêcher d'approcher.

"Les cris des putschistes ne vont pas me faire dévier de mon cap", avait lancé jeudi 17 mars Dilma Rousseff, pendant la cérémonie de prise de fonction de son prédécesseur (2003-2010) et mentor, Luiz Inacio Lula da Silva.

A peine intronisé chef de cabinet (quasi Premier ministre), ce dernier a vu sa nomination suspendue par un juge de Brasilia, qui l'estimait susceptible de constituer un délit d'entrave à la justice de la part de la présidente, dans la mesure où Lula échappait par la même occasion à la menace d'un placement en détention provisoire dans l'enquête sur le scandale Petrobras, dans laquelle il est visé pour "corruption" et "blanchiment d'argent".

La rédaction avec AFP