BFMTV

Le "bikini killer" tueur en série français hospitalisé au Népal

-

- - Charles Sobhraj, entouré de policiers népalais en 2014 - PRAKASH MATHEMA / AFP

Charles Sobhraj, tueur en série français surnommé le "bikini killer" et emprisonné à vie au Népal, a été transféré dans un hôpital pour une chirurgie cardiaque.

Le tueur en série français Charles Sobhraj, qui purge une peine de prison à perpétuité au Népal, a été transféré vendredi à l'hôpital où il devrait recevoir une chirurgie cardiaque la semaine prochaine, ont indiqué sa famille et les autorités.

Sobhraj, 73 ans, surnommé le "bikini killer" par la presse pour son implication dans une série de meurtres de voyageurs en Asie dans les années 1970, nécessite un remplacement valvulaire. Il a été transporté vendredi à l'hôpital Sahid Gangalal National Heart Centre de Katmandou pour une batterie de tests suite à une crise cardiaque le mois dernier, a indiqué à l'AFP son avocate et belle-mère Sakuntala Thapa.

"J'ai été menacé de mort au tribunal"

Un haut responsable de la police, Janak Bahadur Shahi, a indiqué à l'AFP que Charles Sobhraj resterait à l'hôpital jusqu'à son opération dont la date reste toutefois à déterminer. Selon d'autres sources, l'opération pourrait avoir lieu la semaine prochaine.

Le "Serpent", né à Saïgon (aujourd'hui Ho Chi Minh-ville) d'un père indien et d'une mère vietnamienne, purge une peine à perpétuité pour les meurtres en 1975 en banlieue de Katmandou de la jeune touriste américaine Connie Joe Bronzich et son ami canadien Laurent Carrière.

Citoyen français grâce au second mariage de sa mère, il a demandé à être opéré en France, soutenant que son intégrité physique était en danger à l'hôpital au Népal. "Je ne sais pas si je vais survivre à ça. J'ai été menacé de mort au tribunal", déclarait jeudi ce maître de la manipulation dans une interview téléphonique au quotidien indien The Indian Express.

"Il répand des rumeurs malgré nos soins intensifs et notre traitement. C'est louche et cela pourrait être un truc pour être libéré de prison", a estimé le docteur de la prison Kedar Narshingh KC.

Une dizaine de meurtres

Contactée par l'AFP, l'ambassade de France à Katmandou a indiqué qu'il n'y avait "aucune discussion en cours" quant à un éventuel transfert de Sobhraj en France pour y être opéré ou continuer sa peine.

Sobhraj avait été arrêté dès 1976 en Inde où il a purgé 21 ans de prison pour les homicides de touristes qu'il droguait et dévalisait avant de les tuer. Au total, il a été accusé d'avoir tué dans les années 1970 plus d'une dizaine de jeunes "routards" à l'époque des voyages hippies en Asie (Inde, Thaïlande et Népal).

Après sa sortie des geôles indiennes en 1997, il avait disparu et avait hérité du surnom du "Serpent" pour son habileté à échapper à la justice. Mais il était revenu au Népal où il a été arrêté en septembre 2003 dans le casino d'un très chic hôtel.

Bien que dans les geôles népalaises, Charles Sobhraj a épousé la fille de son avocat, Nihita Biswas, 22 ans plus jeune que lui. Nihita Biswas a connu une certaine célébrité en apparaissant dans une émission de télé réalité, "Big Boss", immensément populaire en Inde.

G.D. avec AFP