BFMTV

Lakhdar Brahimi craint une extension du conflit syrien

L'émissaire international sur la Syrie, Lakhdar Brahimi, s'est entretenu avec le président syrien Bachar al Assad samedi à Damas et a insisté sur le danger que la guerre en Syrie affecte l'ensemble du monde. /Photo prise le 15 septembre 2012/REUTERS/Khale

L'émissaire international sur la Syrie, Lakhdar Brahimi, s'est entretenu avec le président syrien Bachar al Assad samedi à Damas et a insisté sur le danger que la guerre en Syrie affecte l'ensemble du monde. /Photo prise le 15 septembre 2012/REUTERS/Khale - -

DAMAS (Reuters) - L'émissaire international sur la Syrie, Lakhdar Brahimi, s'est entretenu avec le président syrien Bachar al Assad samedi et a...

DAMAS (Reuters) - L'émissaire international sur la Syrie, Lakhdar Brahimi, s'est entretenu avec le président syrien Bachar al Assad samedi et a insisté sur le danger que la guerre en Syrie affecte l'ensemble du monde.

"Nous avons discuté de la crise syrienne et je le répète, cette crise est très dangereuse", a déclaré à la presse le diplomate algérien après une entrevue d'une heure au palais présidentiel à Damas.

"La crise s'aggrave et représente un danger pour le peuple syrien, pour la région et pour l'ensemble du monde", a-t-il ajouté.

Il s'agissait de la première rencontre entre Assad et Brahimi qui a remplacé le médiateur Kofi Annan il y a deux semaines pour une mission qu'il qualifie lui-même de "quasiment impossible".

"Je pense que le président Assad se rend compte mieux que moi de la dimension et du danger de cette crise", a ajouté Brahimi.

Il a précisé qu'Assad et ses conseillers ont promis de soutenir ses efforts, ajoutant qu'il serait de retour prochainement dans la région après avoir eu des entretiens avec le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, à New York.

Selon l'Observatoire syrien pour les droits de l'homme, 160 personnes ont été tuées en Syrie vendredi et le bilan provisoire s'établit à plus de 27.000 tués depuis le début des violences, estiment les opposants.

Les combats se poursuivent dans les principales villes du pays, Damas, Alep, Homs et Daïr az Zour.

Les habitants de la capitale ont entendu de puissants bombardements au cours de la nuit suivis par le bruit d'avions de chasse volant au-dessus de la ville peu après 07h00 (04h00 GMT).

Brahimi doit rencontrer les diplomates russe et chinois en poste à Damas après s'être entretenu jeudi avec l'ambassadeur d'Iran.

Le représentant syrien à l'Onu, Bachar Djafaari, avait déclaré récemment que Damas "soutenait pleinement dans un esprit d'ouverture la mission de M. Brahimi dans sa tentative de mettre fin à la violence et à trouver une solution politique interne à la crise".

Louise Ireland, Pierre Sérisier pour le service français