BFMTV

La Turquie refuse d'accueillir les réfugiés de manière permanente

Le Premier ministre turc lors d'un discours à Istanbul, le 18 octobre 2015.

Le Premier ministre turc lors d'un discours à Istanbul, le 18 octobre 2015. - Bulent Kilic - AFP

La Turquie n'est pas un "camp de concentration" et refuse d'accueillir de façon permanente sur son sol les migrants dont l'Union européenne ne veut pas, a affirmé lundi le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu.

"Nous ne pouvons pas accepter un accord sur la base suivante. La Turquie n'est pas un camp de concentration", a encore déclaré le chef du gouvernement turc lors d'un entretien accordé à la chaîne de télévision A Haber, au lendemain d'un entretien à Istanbul avec la chancelière allemande Angela Merkel.

la rédaction avec AFP