BFMTV

La découverte d'une cité maya par un adolescent était trop belle pour être vraie

La belle découverte n'était peut-être qu'un canular.

La belle découverte n'était peut-être qu'un canular. - Alejandro Medina - AFP

Selon plusieurs scientifiques, la découverte d'une cité maya par William Gadoury, 15 ans, est un mensonge grossier qui ne repose sur aucune vérité scientifique.

La belle histoire s'écroule. Alors que de très nombreux médias du monde entier, dont BFMTV, avaient raconté comment un adolescent canadien de 15 ans avait époustouflé le monde scientifique en découvrant seul une cité maya encore inconnue, de nouveaux témoignages viennent mettre en doute cette version des faits. 

"Une aberration"

William Gadoury prétendait avoir découvert une cité maya jusqu'alors inconnue en s'appuyant sur la forme des constellations d'étoiles. Il prétendait que chaque cité maya correspondait ainsi à une étoile, et qu'en reliant les points, on pouvait découvrir un "plan d'ensemble" des constructions mayas. 

Interrogée par Arrêt sur images, Marie-Charlotte Arnauld, directrice de recherche émérite au CNRS, ne mâche pas ses mots: 

"Cette histoire de planification de l’ensemble des cités en fonction des constellations est une aberration. Les constellations sont des constructions culturelles (il s’agit juste de relier des points), les nôtres nous viennent des Grecs."

L'experte de la Méso-Amérique affirme également qu'une telle théorie signifie que "les cités étaient toutes fondées et occupées en même temps", ce qui serait oublier un peu vite que la civilisation maya s'est développée sur plus de 3.000 ans. 

Une théorie sans preuve

En plus des doutes émis par les scientifiques, il s'avère que quelques jours après l'annonce de la découverte du jeune William, aucune preuve n'a pu être apportée pour confirmer son idée. Et certaines incohérences dans les différents récits rapportés par la presse canadienne laissent à penser que la découverte de l'adolescent n'en est en fait pas une.

Pour conclure la polémique, le professeur Eric Taladoire, interrogé par Le Figaro, pointe une contradiction indépassable pour prouver que cette cité maya n'existe pas. 

"On a découvert en huit ans 25 ou 30 groupes de cités mayas qui font quelques hectares mais William Gadoury avance une cité allant de 80 à 120km², c'est à dire à peu près la taille de Paris avec une pyramide de 87m de haut!" 

Une preuve selon lui qu'une telle cité, si elle existait vraiment, aurait déjà été découverte, le territoire à fouiller n'étant pas spécialement étendu. Certains experts croient enfin connaître les motivations de l'adolescent: se faire offrir le voyage sur place par un appel aux dons, publié en même temps que sa "découverte", par le Journal de Montréal

P.A.