BFMTV

La course de Noël annulée à la Serpentine en raison de la glace

La traditionnelle course de Noël de la Serpentine, ce lac artificiel situé à Hyde Park, au coeur de Londres, a été annulée samedi en raison des eaux prises dans la glace. /Photo prise le 25 décembre 2010/REUTERS/Andrew Winning

La traditionnelle course de Noël de la Serpentine, ce lac artificiel situé à Hyde Park, au coeur de Londres, a été annulée samedi en raison des eaux prises dans la glace. /Photo prise le 25 décembre 2010/REUTERS/Andrew Winning - -

LONDRES (Reuters) - La traditionnelle course de Noël de la Serpentine, ce lac artificiel situé à Hyde Park, au coeur de Londres, a été annulée samedi...

LONDRES (Reuters) - La traditionnelle course de Noël de la Serpentine, ce lac artificiel situé à Hyde Park, au coeur de Londres, a été annulée samedi en raison des eaux prises dans la glace.

Une quarantaine de courageux et d'excentriques coiffés de bonnets rouges et blancs de Père Noël avaient espéré concourir dans cette compétition disputée sur une distance de 100 yards (91,4 mètres) et qui est depuis près de 150 ans un grand classique de la journée de Noël dans la capitale britannique.

Une poignée d'intrépides nageurs, certains arborant une longue barbe blanche factice de Père Noël, ont toutefois bravé le froid et se sont frayés un étroit chenal dans les glaces.

En raison des risques inhérents à la nage en eau glacée, la course est réservée aux seuls membres du Club de natation de la Serpentine.

C'est la première fois depuis près de 30 ans - Noël 1981 très exactement - que la compétition n'a pas lieu en raison de la glace.

Le mois de décembre devrait être cette année le plus froid en Grande-Bretagne depuis la tenue de registres des températures en 1910.

Les organisateurs ont distribué aux nageurs dépités des "mugs" de thé bouillant au son d'un joueur de cornemuse écossais en kilt.

La première course de Noël de la Serpentine a été organisée en 1864. En 1904, l'écrivain écossais J. M. Barrie, "père" du personnage de Peter Pan, avait remis la coupe du même nom au vainqueur de la course.

Peter Griffiths; Jean-Loup Fiévet pour le service français