BFMTV

La coulée de boue au Mexique serait moins meurtrière que redouté

Membre des services de secours à l'oeuvre mardi après le glissement de terrain à Santa Maria Tlahuitoltepec, dans le sud du Mexique. Cette coulée de boue pourrait avoir été bien moins meurtrière que les premières estimations le laissaient penser: après qu

Membre des services de secours à l'oeuvre mardi après le glissement de terrain à Santa Maria Tlahuitoltepec, dans le sud du Mexique. Cette coulée de boue pourrait avoir été bien moins meurtrière que les premières estimations le laissaient penser: après qu - -

par Patrick Rucker et Nadia Altamirano ETAT D'OAXACA, Mexique (Reuters) - Le glissement de terrain survenu mardi à l'aube dans le sud du Mexique...

par Patrick Rucker et Nadia Altamirano

ETAT D'OAXACA, Mexique (Reuters) - Le glissement de terrain survenu mardi à l'aube dans le sud du Mexique pourrait avoir été bien moins meurtrier que les premières estimations le laissaient penser, a-t-on découvert à mesure que les secours arrivaient sur place.

Les autorités avaient tout d'abord indiqué que la coulée de boue dans la localité de Santa Maria Tlahuitoltepec, dans l'Etat d'Oaxaca, avait enseveli des centaines de maisons et fait au moins 500 morts.

Mais en arrivant dans cette région isolée du pays, les militaires et secouristes dépêchés sur place ont constaté un bilan bien moins lourd.

"Aucun décès n'est confirmé pour l'instant. Durant la journée, nous avons reçu différents rapports, mais à l'heure actuelle il n'y a aucun corps", a déclaré le ministre mexicain de l'Intérieur Francisco Blake, interrogé par la chaîne Televisa.

Selon lui, on compte onze disparus: trois adultes et huit enfants.

La police de l'Etat d'Oaxaca a annoncé mardi soir que seules quelques maisons semblaient avoir été détruites par le glissement de terrain, alors que quelques heures auparavant le gouverneur de l'Etat estimait leur nombre à 300.

Peu après la catastrophe, survenu mardi matin vers 04h00, le gouvernement fédéral du président Felipe Calderon avait évoqué une tragédie nationale et envoyé sur place l'armée et des secouristes à bord d'avions et de véhicules tous-terrains.

De nombreux rapports contradictoires ont été émis au fur et à mesure que les équipes gagnaient la petite ville de 9.000 habitants, certains à pied.

L'accès au site est rendu compliqué par la destruction de plusieurs routes et ponts et l'instabilité du terrain détrempé par les fortes pluies apportées par la tempête tropicale Matthew, qui a fait douze morts ce week-end en Amérique centrale.

Avec Jorge Plata à Santa Maria Tlahuitoltepec et Michael O'Boyle à Mexico; Gregory Schwartz pour le service français