BFMTV

La Corée du Nord démantèlera son principal complexe nucléaire si les Etats-Unis en font autant

Moon Jae-in et Kim Jong-un à Pyongyang

Moon Jae-in et Kim Jong-un à Pyongyang - AFP PHOTO / Pyeongyang Press Corps

Mardi soir, les dirigeants nord-coréen et sud-coréen se sont rencontrés à Pyongyang pour évoquer le dossier nucléaire. A l'issue de ce sommet, il a également été annoncé que le dictateur de la Corée du Nord Kim Jong-un irait visiter Séoul prochainement, ce qui représenterait une première historique.

Relancer les discussions autour de la dénucléarisation de la Corée du Nord, tel était l'objectif des discussions entreprises à Pyongyang ce mercredi matin (heure française) entre le président de la Corée du Sud, Moon Jae-in, et le dictateur de la Corée du Nord, Kim Jong-un. A l'issue des tractations, Moon Jae-in a annoncé, comme l'a indiqué l'agence AP sur son site internet, que Kim Jong-un donnerait son accord à un démantèlement permanent de son principal complexe nucléaire, situé à Nyongbyon, si les Etats-Unis prenaient des mesures correspondantes, condition vague s'il en est.

Vers des JO coréens en 2032? 

De manière plus concrète, le chef d'Etat a signalé que le leader communiste s'engageait à fermer le site d'essai de moteur de missiles de Tongchang-ri et une structure de lancement de missiles "en présence d'experts des Nations concernés". 

La négociation bilatérale a par ailleurs permis d'esquisser un rapprochement sensible des deux régimes coréens antagonistes, toujours selon l'agence de presse américaine. Ainsi, ils devraient postuler, conjointement, à l'organisation des Jeux olympiques d'été 2032. Enfin, Kim Jong-un a lui-même déclaré lors de la conférence de presse qu'il avait "promis au président Moon Jae-in de se rendre à Séoul dans un avenir proche". D'après ce dernier, le séjour du Nord-Coréen à Séoul pourrait avoir lieu cette année. Il s'agirait là de la première visite d'un dirigeant de Coréen du Nord à Séoul. 

R.V.