BFMTV

L'Iran annonce le succès d'un test de missile de longue portée

Image de la télévision officielle iranienne montrant le tir d'un missile Qader d'un lieu non spécifié. L'Iran a annoncé lundi avoir testé avec succès deux missiles longue portée, au dernier jour de manoeuvres militaire dans le Golfe. /Image diffusée le 2

Image de la télévision officielle iranienne montrant le tir d'un missile Qader d'un lieu non spécifié. L'Iran a annoncé lundi avoir testé avec succès deux missiles longue portée, au dernier jour de manoeuvres militaire dans le Golfe. /Image diffusée le 2 - -

TEHERAN (Reuters) - L'Iran a testé un missile de longue portée lundi au dixième et dernier jour d'une série de manoeuvres militaires dans le Golfe,...

TEHERAN (Reuters) - L'Iran a testé un missile de longue portée lundi au dixième et dernier jour d'une série de manoeuvres militaires dans le Golfe, rapporte l'agence de presse officielle Irna.

L'Iran a entamé le 24 décembre une série d'exercices militaires sur fond de tensions avec l'Occident qui accentue la pression sur la République islamique soupçonnée de chercher à se doter de l'armée nucléaire sous couvert de son programme nucléaire civil.

"Nous avons testé un missile sol-mer de longue portée Qader qui a détruit avec succès des cibles prédéterminées dans le Golfe", a annoncé l'amiral Mahmoud Moussavi, vice-commandant de la marine iranienne, cité par l'agence de presse.

Mahmoud Moussavi avait annoncé un peu plus tôt le test de deux missiles de longue portée, Qader et Nour, lors des manoeuvres militaires, au lendemain d'un test de missile sol-air de moyenne portée dans le détroit d'Ormuz.

Le président américain Barack Obama a donné son feu vert samedi à de nouvelles sanctions contre l'Iran, l'un des premiers producteurs pétroliers au monde, afin de convaincre Téhéran de cesser d'enrichir de l'uranium.

L'Iran, qui dément chercher à se doter de l'arme nucléaire, a menacé mardi dernier de fermer le détroit d'Ormuz à la navigation si les puissances occidentales décrétaient un embargo sur ses exportations de pétrole pour condamner la poursuite de ses activités nucléaires jugées suspectes.

Israël et les Etats-Unis n'ont pas écarté une action militaire contre l'Iran en cas d'échec de la diplomatie pour résoudre le dossier nucléaire.

"Aucun ordre de fermeture du détroit d'Ormuz n'a été donné. Mais nous sommes préparés à plusieurs scénarios", a indiqué le chef de la Marine iranienne, l'amiral Habibollah Sayyari, cité par la télévision d'Etat.

Ramin Mostafavi, Marine Pennetier pour le service français