BFMTV

L'Exposition universelle ouvre ses portes au public à Shanghai

Policier devant les guichets à l'entrée de l'Exposition universelle de Shanghai, qui a ouvert ses portes au public samedi matin. /Photo prise le 1er mai 2010/REUTERS

Policier devant les guichets à l'entrée de l'Exposition universelle de Shanghai, qui a ouvert ses portes au public samedi matin. /Photo prise le 1er mai 2010/REUTERS - -

par Karen Yeung et Rujun Shen SHANGHAI - L'exposition universelle de Shanghai a ouvert ses portes au public, qui va pouvoir découvrir cette vitrine...

par Karen Yeung et Rujun Shen

SHANGHAI (Reuters) - L'exposition universelle de Shanghai a ouvert ses portes au public, qui va pouvoir découvrir cette vitrine du boom économique de la Chine ainsi que les pavillons de 189 autres pays.

Des visiteurs ont parlé de longues files d'attente pour accéder à certaines expositions sur le site de Shanghai Expo, 20 fois plus vaste que celui de la dernière exposition universelle, tenue à Saragosse en 2008. Il était en outre difficile de se procurer des billets pour les pavillons les plus demandés, comme celui de la Chine.

"C'est un événement majeur et un bon forum pour dialoguer avec le reste du monde", estimait un Shanghaïen, Lao Chen. "Mais c'est très mal organisé. Il y a tout simplement trop d'habitants en Chine!"

Un autre visiteur, un retraité shanghaïen, se disait choqué de ne pas réussir à entrer dans le pavillon de la Chine, l'un des rares qui restera pérenne lorsque l'exposition fermera ses portes dans six mois, le 31 octobre.

"Je ne réussirai jamais à le voir. Je ne peux que le regarder de l'extérieur, mais quel intérêt?", remarque-t-il, avec une pointe d'amertume.

D'autres en revanche se réjouissent, estimant que c'est là de l'argent bien dépensé par le gouvernement chinois. "La question, ce n'est pas l'argent. Notre fierté, c'est de voir que la Chine est capable d'accueillir l'exposition universelle", déclare un employé de banque de 30 ans, Ning Lifang, qui vient de Suzhou, une ville des environs de Shanghai.

70 MILLIONS DE VISITEURS ATTENDUS

Officiellement, la Chine dit avoir dépensé 4,2 milliards de dollars, soit le double de ce qu'elle avait consacré aux Jeux olympiques de Pékin en 2008, pour organiser la plus grande exposition universelle au monde. Il s'agit de l'exposition internationale la plus coûteuse à ce jour et selon les médias chinois, son véritable coût, si l'on englobe la modernisation des infrastructures de Shanghai, est plus proche de 58 milliards de dollars.

C'est que la ville s'est transformée en profondeur pour l'occasion, construisant des réseaux routiers et des lignes de métro qui permettront le transport des quelque 70 millions de visiteurs - en majorité chinois - attendus jusqu'au 31 octobre, soit plus de 300.000 personnes en moyenne chaque jour.

Cette exposition, qui s'annonce comme celle de tous les records, a été inaugurée vendredi dans un impressionnant festival pyrotechnique par une Chine désireuse d'affirmer sa puissance au XXIe siècle.

"En tant que première Expo universelle organisée par un pays en développement, celle de Shanghai est une occasion pour la Chine, mais aussi pour le monde", a déclaré le président chinois, Hu Jintao, devant ses invités, parmi lesquels figuraient le président français Nicolas Sarkozy, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, ou le numéro deux du régime nord-coréen, Kim Yong-nam.

Clément Dossin et Eric Faye pour le service français