BFMTV

Terrorisme en Autriche: un attentat contre le marché de Noël déjoué en 2019

Un policier à Vienne, où s'est déroulée une fusillade le 2 novembre 2020

Un policier à Vienne, où s'est déroulée une fusillade le 2 novembre 2020 - BFMTV / Capture d'écran

Victime d'une "horrible attaque terroriste" lundi soir à Vienne, selon les mots de son chancelier, l'Autriche n'est pas une cible récurrente de ce type d'attaques. La dernière alerte majeure remonte à décembre 2019, lorsque la police avait déjoué un projet d'attentat contre le marché de Noël et la cathédrale.

L'Autriche a fait face ce lundi soir à une "horrible attaque terroriste". Ces mots ont été prononcés par le chancelier Sebastian Kurz, après les fusillades survenues dans les rues de Vienne. Une attaque qui a visé plusieurs endroits et a été perpétrée par plusieurs assaillants, d'après les autorités. Si le pays n'est pas une cible récurrente d'attaques terroristes, il avait déjà fait l'objet de tentatives.

"C'est un pays à risque modéré (...) Globablement, Vienne est une ville assez calme, où il y a peu d'incidents", relève Ulysse Gosset, éditorialiste international de BFMTV.

"Vienne est une ville tout à fait paisible au niveau du terrorisme, confirme Jérôme Segal, correspondant de BFMTV dans la capitale. L'Autriche n'est pas un pays qui fait l'objet de menaces."

Un attentat contre le marché de Noël déjoué en 2019

L'alerte la plus importante ces dernières années remonte à décembre 2019. Un attentat fomenté par trois Tchétchènes contre le marché de Noël et la cathédrale de Vienne avait été déjoué par les autorités. L'un d'entre eux était influencé par l'idéologie de Daesh, selon l'agence autrichienne APA. La ville de Salzbourg avait également été un temps considérée comme une cible potentielle par les trois hommes.

Plus récemment, au mois de juin, "un Tchétchène a été abattu dans les rues de la banlieue de Vienne, affirme Ulysse Gosset. On le suspectait d'être en train de préparer un attentat mais finalement, on n'a pas eu d'autres éléments." Aucune autre alerte de cette nature n'avait fait l'objet d'une intervention de la police depuis.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions