BFMTV

L'ambassade de Russie ironise sur le refroidissement des relations entre Londres et Moscou

Le relais diplomatique du Kremlin en Grande-Bretagne est parfois très sarcastique sur le refroidissement des relations bilatérales.

Le relais diplomatique du Kremlin en Grande-Bretagne est parfois très sarcastique sur le refroidissement des relations bilatérales. - Capture Twitter Ambassade russe à Londres

L'ambassade de Russie en Grande-Bretagne a commenté sur Twitter l'évolution des relations entre les deux pays ces derniers jours, non sans ironie.

"La température des relations entre la Russie et le Royaume-Uni a chuté à -23, mais nous n'avons pas peur du froid." Le message est ironique mais sans ambiguïté, posté mercredi sur le compte Twitter officiel de l'ambassade de Russie en Grande-Bretagne.

Les relations diplomatiques se sont fortement dégradées entre Londres et Moscou ces derniers jours, à la suite de l'empoisonnement d'un ex-espion russe le 4 mars dernier à Salisbury.

Mercredi, Theresa May a annoncé, entre autres mesures de rétorsion contre la Russie qu'elle juge "responsable", l'expulsion de 23 diplomates russe du sol britannique. Une position dénoncée comme "absolument irresponsable" par le Kremlin, qui nie toute implication dans la tentative d'assassinat.

Si le compte de l'ambassade de Russie à Londres se fait aussi le relais, en ce temps de crise, des annonces diplomatiques du pays, certains tweets ne manquent pas de sarcasme.

"La franchise est appréciée!"

Ainsi, en réaction aux propos du ministre de la Défense qui a lancé ce jeudi que la Russie devrait "partir et se taire", l'ambassade a commenté: "La franchise est appréciée!".

Le reste du temps, l'ambassade s'amuse aussi des accusations d'ingérence russe dans les élections américaines.

"Dieu merci, ce n'est pas la Russie cette fois!", peut-on ainsi lire dans un tweet de mai dernier, au-dessus d'une une du Times relayant les critiques de Theresa May contre des officiels de l'UE au moment des élections.

"C'est une épidémie, une mode? A l'Ouest, tout le monde se dit piraté par la Russie", tweetait également l'ambassade en février 2017, au-dessus d'un meme où l'on peut lire: "Ce n'est pas de ma faute monsieur le policier, mon compteur de vitesse a été piraté par les Russes".

La représentation diplomatique du Kremlin à Londres s'amuse même des tensions jusqu'à s'identifier à Dark Vador, en tweetant le 4 mai dernier: "Venez de notre côté, suivez nous sur Twitter à l'occasion du #StarWarsDay".

Liv Audigane