BFMTV

L’Afrique du Sud rend hommage à Mandela

-

- - -

Des dizaines de milliers de Sud-Africains étaient présents au stade de Soccer City pour rendre hommage à l’ancien président Nelson Mandela. 91 chefs d'Etat et de gouvernement en exercice étaient attendus sur place.

C'est avec l'hymne sud-africain qu'a débuté mardi à Soweto la grande cérémonie d'hommage à Nelson Mandela, en présence d'une impressionnante brochette de chefs d'Etat et d'environ 40 000 personnes.

Tous sont unis par la fierté de rendre à ce héros universel un dernier adieu digne de ce géant du XXe siècle, qui a su réconcilier Noirs et Blancs après des décennies de ségrégation raciale.

Les Sud-Africains ne se sont pas déplacés en masse. Le stade Soccer City de Soweto n'était qu'au deux tiers plein, sous une pluie battante, mais la foule n'a cessé de danser et chanter, dans une ambiance de meeting, en attendant le début la cérémonie, qui a commencé avec une heure de retard.

Les autres stades de l'agglomération de Johannesburg-Soweto réquisitionnés pour retransmettre la cérémonie étaient quant à eux totalement vides.

Zuma hué, Obama acclamé

Le président sud-africain Jacob Zuma a été hué à plusieurs reprises au début de la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela, mardi à Soweto, et son homologue américain Barack Obama acclamé quand leur visages sont apparus sur des écrans géants.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est exrpimé. "Nous partageons notre chagrin", déclare-t-il à l'intention de la famille de Nelson Mandela. "Le monde a perdu un ami et un tuteur. Mandela était prêt à tout donner pour l'égalité, la démocratie et la justice", lance Ban Ki-moon, avant d'ajouter que Nelson Mandela "s'est battu toute sa vie pour chacun d'entre nous".

Mandela: le dernier des géants de la paix ?

La rédaction