BFMTV

Jusqu’au super Tuesday, l’un attaque, l’autre riposte

BFMTV

Du premier vote le 3 janvier dans l’Iowa, jusqu’au Super Tuesday du 5 février, la montée progressive dans les sondages et les bons scores de Barack Obama vont obliger les Clinton à renforcer l’offensive.


Janvier 2008 : « Obama est une girouette » Dès les résultats de l'Iowa connus, Hillary Clinton a accusé Barack Obama d'avoir « changé d'avis sur de nombreux sujets ».

Janvier 2008 : « Clinton est négationniste »
La contre-attaque du camp Obama est rapide : le candidat accuse Hillary Clinton de nier le rôle majeur de Martin Luther King dans la lutte des noirs américains. Une « déformation » de ses propos selon Mme Clinton.

Janvier 2008 : « Obama/Clinton... à pourri, pourrie et demie »
Lors d'un débat télévisé le 24 janvier, Hillary Clinton accuse Barack Obama d'avoir accepté de l'argent d'un homme d'affaire soupçonné de corruption. Une attaque à laquelle le sénateur Obama n'a pas franchement répondu en direct. Or, Hillary Clinton s'est prise à son propre piège : la chaîne NBC a retrouvé une photo d'elle en compagnie de ce même homme.

Janvier 2008 : « Obama assassin ? »
Lorsque ce n'est pas Hillary qui se charge d'attaquer Barack Obama, son mari Bill, président de 1992 à 2000 reprend le flambeau. Ainsi, lorsque Barack Obama accuse Bill Clinton « d'inexactitudes » sur son bilan, l'ancien président répond qu'il ne s'est jamais plaint lorsqu'Obama avait « tenté de l'assassiner », agrémentant le tout d'allusions raciales à la veille du vote en Caroline du Sud (coïncidence ?). Des propos que sa femme, Hillary Clinton, a regrettés, estimant que son mari avait été « un peu trop loin »

La rédaction