BFMTV

Journalistes tués en direct: ce que l'on sait de la tuerie

La scène s'est déroulée sous les yeux des téléspectateurs. Alison Parker et Adam Ward ont été abattus en direct alors qu'ils réalisaient un reportage pour leur chaîne locale.

Stupeur en Virginie. Une équipe de la chaîne de télévision WDBJ7, une chaîne locale d'information, a été abattue en plein direct. 

>> Que s'est-il passé?

Les images, diffusées en direct vers 6h45 heures locales, montrent Alison Parker, journaliste de 24 ans, interroger une femme lorsque 8 coups de feu retentissent. Des cris se font alors entendre avant que la caméra ne tombe au sol et ne filme la silhouette d'un homme entièrement vêtu de noir. Selon la vidéo, il semble qu'Adam Ward, qui tenait la caméra, ait été abattu le premier. Les deux journalistes faisait un reportage sur le centre commercial Bridgewater Plaza de Moneta, en Virginie, lorsque le drame s'est produit.

La femme interviewée au moment des tirs a été touchée elle aussi. Soignée aux urgences, elle est désormais hors de danger, a indiqué la chaîne WDBJ7 en fin d'après-midi.

 >> Qui sont les victimes?

Quelques minutes après la diffusion du reportage, le patron de la chaîne Jeff Marks a annoncé en direct la mort de la journaliste Alison Parker, 24 ans, et de son caméraman et photographe Adam Ward 27 ans. Alison Parker avait décidé de fêter son dernier jour dans cette émission matinale, selon l'employeur. "Alison avait apporté des ballons. C'était sa dernière matinale et nous fêtions ça", selon Jeff Marks.

>> Qui est le suspect?

La police de Virginie a anoncé à WDBJ7 que Vester Flanagan, suspect principal du meurtre d'Alison Parker et Adam Ward, s'est suicidé par balle alors que les forces de l'ordre se rapprochait de lui. C'était un ancien journaliste de la chaîne locale.

Photo du suspect quand il travaillait à WDBJ7.
Photo du suspect quand il travaillait à WDBJ7. © capture WDBJ7

Le tireur a lui-même filmé la scène de son double crime, et a diffusé des vidéos sur ses comptes Twitter et Facebook. On peut le voir, sur la dernière vidéo de l'utilisateur du compte @bryce_williams7 (suspendu en milieu de journée par Twitter), brandir un pistolet visant la journaliste, vêtue d'une jupe rouge et d'un haut noir, en train d'interviewer un autre femme en veste blanche.

Visiblement personne ne remarque l'arme brandie par le tireur, le caméraman lui tournant le dos pour filmer le paysage et la journaliste étant absorbée par son interview. Le tueur abaisse ensuite brièvement sa caméra ou son téléphone portable vers le sol, avant de tirer huit coups de feu en direction de la reporter. Les images montrent clairement la main du tueur vêtu d'une chemise bleue à carreaux, tenant le pistolet. Des images chaotiques s'en suivent et la vidéo s'arrête.

Plus tôt dans la journée, les images avaient révélé un indice de taille. Au sol, la caméra d'Adam Ward avait continué à filmer et on pouvait apercevoir sur les images ce qui semblait être le suspect, arme à la main. Les forces de l'ordre se sont appuyées sur ces images notamment pour identifier le tireur.

-
- © Capture d'écran - WDBJ7
-
- © Olivier Laffargue - BFMTV

Vers 10h30 heures locales, le Gouverneur de Virginie a annoncé qu'une course poursuite était engagée entre les forces de police et le tireur présumé de Moneta. Selon le Gouverneur, une arrestation serait "proche". La police a ensuite annoncé avoir identifié le tireur comme étant Vester Flanagan, un ancien présentateur de la chaîne de télévision WDBJ7 qui y travaillait sous le pseudo de Bryce Williams. 

Selon le patron de la chaîne WDBJ7, "c’était une personne avec qui il était très difficile de travailler. Après de nombreux incidents, nous l’avons renvoyé. Ca ne s’est pas bien passé: la police a dû venir l’escorter. Il a par la suite attaqué la station en justice, sans succès." En 2000, selon le journal local The Tallahassee Democrat cité par Rue89, le suspect avait porté plainte pour discrimination raciale. Il accusait l'un de ses supérieurs de l'avoir traité de "singe".

Bryce Williams a posté sur Facebook une vidéo le montrant en train de s'approcher de ses deux victimes, une arme à la main.
Bryce Williams a posté sur Facebook une vidéo le montrant en train de s'approcher de ses deux victimes, une arme à la main. © Capture d'écran - Facebook

En attendant qu'il soit stoppé, les écoles étaient "bloquées, personne n’est autorisée à entrer ou à sortir des établissements scolaires tant que le tireur reste dans la nature", racontait notre journaliste Mathieu Coache, en direct de Washington. "Par mesure de précaution, les chaînes d’informations de tout le pays sont en alerte", ajoutait-t-il également. Une situation d'alerte qui devrait être levée dans les prochaines heures.

Paul Aveline