BFMTV

Incendie d'une plate-forme du golfe du Mexique mais pas de fuite

Un incendie s'est déclaré jeudi sur une plate-forme pétrolière et gazière du golfe du Mexique mais il a pu être éteint et n'a pas provoqué de fuite de brut, selon la garde-côtes américaine. /Photo prise le 2 septembre 2010/REUTERS/Lee Celano

Un incendie s'est déclaré jeudi sur une plate-forme pétrolière et gazière du golfe du Mexique mais il a pu être éteint et n'a pas provoqué de fuite de brut, selon la garde-côtes américaine. /Photo prise le 2 septembre 2010/REUTERS/Lee Celano - -

HOUSTON (Reuters) - Un incendie s'est déclaré jeudi sur une plate-forme pétrolière et gazière du golfe du Mexique mais il a pu être éteint et n'a...

HOUSTON (Reuters) - Un incendie s'est déclaré jeudi sur une plate-forme pétrolière et gazière du golfe du Mexique mais il a pu être éteint et n'a pas provoqué de fuite de brut, a rapporté la garde-côtes américaine.

On ne déplore en outre aucune victime, les 13 membres d'équipage ayant été secourus.

"Les bateaux et appareils dépêchés sur place n'ont pas vu de pellicule", a dit la capitaine de la garde-côtes Peter Troedsson lors d'une conférence de presse à la Nouvelle-Orléans.

Une nouvelle inspection en hélicoptères de la plate-forme et de l'eau alentour est néanmoins prévue vendredi matin, a fait savoir un peu plus tard une porte-parole.

La compagnie Mariner Energy, propriétaire de la plate-forme, avait initialement signalé une pellicule de pétrole sur une longueur d'un mile (1.600 mètres) autour de la plate-forme, selon le gouvernement américain.

La plate-forme est située à 145 km au sud de Vermilion Bay, en Louisiane, et à l'ouest du puits Macondo de BP où une explosion avait fait onze morts le 20 avril et provoqué la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis.

L'incendie a duré plusieurs heures avant d'être éteint.

Il est parti du pont supérieur, où se situe la zone de vie des employés. La cause est pour l'heure inconnue mais il ne s'agit ni d'une explosion ni d'une fuite soudaine de pétrole ou de gaz sur le puits, a dit un porte-parole de Mariner.

L'équipage a été évacué vers le continent et transporté à l'hôpital, mais il n'y a pas de blessés, a-t-il ajouté.

Les systèmes automatisés ont interrompu le pompage de pétrole et de gaz des sept puits exploités par la plate-forme, a encore souligné Mariner, dont un porte-parole a assuré qu'aucune phase de production n'était en cours au moment de l'incendie.

Selon le gouverneur de Louisiane Bobby Jindal, l'incendie a été provoqué par du matériel stocké sur la plate-forme.

Raoul Leblanc, responsable de PFC Energy à Houston, a parlé d'un "accident industriel" sans rapport avec le puits lui-même.

Durant la dernière semaine d'août, ce puits a produit en moyenne 1.400 barils de pétrole par jour.

La nouvelle de l'incendie a fait monter le prix du brut de 1,06 dollar, soit 1,45%, à 74,99 dollars le baril à New York.

Mariner Energy participe à 35 projets off-shore dans le golfe du Mexique et exploite directement la moitié d'entre eux.

Il s'agit du cinquième incendie signalé sur un site de Mariner depuis octobre 2006, selon le service fédéral qui supervise l'exploitation des ressources dans l'océan.

Kathy Finn, Jean-Philippe Lefief, Guy Kerivel et Grégory Blachier pour le service français