BFMTV

Imbroglio autour d'une attaque de drone en Somalie

Avis de recherche de Mohamed Mohamud, cerveau présumé du massacre de Garissa, diffusé par le ministère de l'Intérieur kényan le 2 avril 2015

Avis de recherche de Mohamed Mohamud, cerveau présumé du massacre de Garissa, diffusé par le ministère de l'Intérieur kényan le 2 avril 2015 - Ministère de l'Intérieur kényan-AFP

Le ministère de l'Intérieur kényan a affirmé dans un premier temps ce jeudi que le cerveau de l'attaque de l'université de Garissa avait été tué dans un raid aérien en Somalie. L' attaque avait fait 148 morts dont 142 étudiants en avril dernier. Mais quelques minutes plus tard, l'AFP a informé qu'il s'agissait d'une erreur. 

Si une trentaine de combattants shebab ont été tués dans l'attaque, ce n'est finalement pas le cas du cerveau du massacre de l'université, Mohamed Mohamud, alias "Kuno", un ex-professeur kényan d'une école coranique de Garissa, présenté par Nairobi comme le principal organisateur du massacre du 2 avril.

la rédaction avec AFP