BFMTV

Hong Kong: la manifestation vire à l'affrontement avec la police

Les forces de l'ordre dispersent la foule hongkongaise à l'aide de gaz lacrymogène.

Les forces de l'ordre dispersent la foule hongkongaise à l'aide de gaz lacrymogène. - DALE DE LA REY / AFP

Des dizaines de milliers de personnes sont à nouveau réunies dans les rues d'Hong Kong pour appeler au retrait de projet de loi visant à autoriser les extraditions vers la Chine. Plusieurs affrontements ont éclaté entre manifestants et forces de l'ordre.

Alors que les autorités hongkongaises ont reporté, ce mercredi, l'examen d'un projet de loi controversé visant à autoriser les extraditions vers la Chine, des dizaines de milliers de manifestants bloquent toujours plusieurs artères principales au coeur de la ville.

Vêtus de noir ils encerclent les bâtiments du gouvernement et exigent le retrait du projet de loi soutenu par Pékin. 

Des affrontements entre manifestants et force de l'ordre

Une situation qui semble de plus en plus explosive: alors que les manifestants tentaient d'atteindre le Parlement, la police a fait usage de gaz lacrymogène, de gaz au poivre et de matraques pour essayer de les repousser.

Des affrontements ont éclaté peu après l'expiration du délai que les manifestants avaient donné au gouvernement pour retirer son texte. Gouvernement qui campe sur sa position et refuse toute éventualité de retirer le projet de loi

Selon les images de chaîne i-Cable et des journalistes de l'AFP, des protestataires se servant de parapluies comme de boucliers tentaient de se rapprocher des policiers anti-émeutes protégeant le siège du Parlement et des projectiles ont été lancées contre les policiers. Policiers, qui par ailleurs étaient nettement minoritaires face aux protestataires.

Le gouvernement appel les protestataires à se disperser

Lors de la première réaction officielle aux dernières manifestations, le gouvernement à appeler les protestataires bloquant le centre-ville d'Hong Kong à se disperser.

Matthew Cheung, adjoint de la cheffe du gouvernement Carrie Lam, a appelé dans un message vidéo les manifestants à débloquer les rues qu'ils paralysent près des bâtiments gouvernementaux et à se retirer.

"J'appelle également les citoyens qui se sont rassemblés à faire preuve de retenue autant que possible, à se disperser pacifiquement et à ne pas défier la loi".
Aude Solente avec AFP