BFMTV

Hollande veut une coordination de la politique européenne en faveur des victimes d'attentats

BFMTV

François Hollande veut une harmonisation du soutien apporté aux victimes d'attentats en Europe.

Le président français François Hollande a insisté ce vendredi à Bruxelles, en marge d'un sommet européen, sur la nécessité d'avoir "une politique coordonnée à l'égard des victimes" d'actes terroristes en Europe, à l'occasion de la Journée européenne de commémoration des victimes du terrorisme. Cette journée est organisée tous les ans le 11 mars, date commémorative des attentats de Madrid du 11 mars 2004 (près de 200 morts et 1.900 blessés).

Une feuille de route signée par huit pays

Cette année, elle intervient au moment où la Belgique s'apprête à commémorer, dans 12 jours, les attentats du 22 mars 2016 qui avaient fait 32 morts et plus de 300 blessés à Bruxelles et dans sa région. Vendredi, une feuille de route a été signée par huit pays de l'UE (Belgique, Espagne, France, Grèce, Hongrie, Italie, Roumanie, République tchèque) pour renforcer l'aide aux victimes, notamment via un socle européen de services et de soutiens partagés.

"Vous avez voulu aujourd'hui établir une feuille de route à quelques pays (...)Et d'autres pays vont nous rejoindre pour permettre une véritable politique à l'égard des victimes à l'échelle de l'Europe", s'est félicité le président français devant des victimes et représentants d'associations d'aide aux victimes réunis dans un centre de conférence européen. 

Se référant à une récente directive européenne permettant une action "coordonnée contre le terrorisme" et "l'aide aux victimes", François Hollande a souligné l'importance qu'"il y ait les mêmes formules, les mêmes procédures, les mêmes soutiens, les mêmes indemnisations, en tout cas les mêmes critères, de façon que si on est victime ici ou là on ait les même droits".

R.V. avec AFP