BFMTV

Grippe aviaire: le virus réapparaît aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne

Une souche "hautement pathogène" de la grippe aviaire a été détectée dans un élevage aux Pays-Bas (image d'illustration).

Une souche "hautement pathogène" de la grippe aviaire a été détectée dans un élevage aux Pays-Bas (image d'illustration). - Koen Suyk - ANP - AFP

Une interdiction temporaire du transport de volailles a été décrétée aux Pays-Bas après la détection d'une souche hautement pathogène de la grippe aviaire dans un élevage du centre du pays. Parallèlement de nouveau cas ont été détectés dans une ferme d'élevage au Royaume-Uni dans le Yorkshire.

Les autorités néerlandaises ont décrété dimanche une interdiction temporaire du transport de volailles après qu'une souche hautement pathogène de la grippe aviaire ait été détectée dans un élevage dans le village d'Hekendorp près d'Utrecht, une région abritant de très nombreux élevages de volailles, a annoncé le ministère des Affaires économiques.

"Il a été déterminé ce matin que la variante de la grippe aviaire détectée dans une exploitation de volailles à Hekendorp est hautement pathogène", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Les quelque 150.000 poulets de l'exploitation vont être évacués et détruits par les autorités sanitaires néerlandaises, selon la même source. Lundi, les autorités néerlandaises effectuaient lundi des contrôles dans plusieurs exploitations de volailles du centre du pays où la souche a été repérée.

"Souche hautement pathogène"

Un porte-parole du ministère a précisé: "il s'agit d'une souche hautement pathogène, mais on ne sait pas encore laquelle précisément".

L'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a mis en garde en septembre contre la nouvelle variante H5N6, en raison de sa forte virulence, tandis qu'une autre variante, H5N8, jusque-là cantonnée à l'Asie, a été détectée début novembre pour la première fois en Europe, en Allemagne.

Risque de contamination vers les humains

Pour limiter les risques de contamination, les autorités néerlandaises ont décrété une interdiction du transport de volailles, d'oeufs ou de fumier de volailles. Cette interdiction durera 72 heures au maximum.

Dans un rayon de 10 kilomètres autour de l'exploitation concernée, cette interdiction pourrait durer jusqu'à 30 jours. Seize autres exploitations se trouvent dans ce rayon et des analyses vont y être menées. Un protocole visant à contrôler les visites rendues aux diverses exploitations du pays a également été instauré, tout comme une interdiction de chasser.

"La contamination peut se faire depuis un animal vers les humains", a rappelé le ministère néerlandais des Affaires économiques. "C'est pour cette raison que des mesures de protection vont être prises pour les gens qui peuvent entrer en contact avec des volailles contaminées".

Selon les médias néerlandais, la variante H7N7 de la grippe aviaire avait durement frappé les Pays-Bas en 2003. Quelque 30 millions de volailles avaient été détruites par les autorités sanitaires.

Pas de risques pour la chaîne alimentaire

Dans le même temps, la Grande-Bretagne a signalé dimanche de nouveaux cas de grippe aviaire dans une ferme d'élevage de canards dans le Yorshire, dans le nord du pays. Les autorités précisent que "le risque pour la santé publique est très faible et (qu') il n'y a pas de risque pour la chaîne alimentaire". Dans la matinée de lundi, les autorités ont pu exclure le H5N1. "Nous savons qu'il s'agit du virus H5 mais nous n'en savons pas plus", a déclaré un porte-parole du ministère de l'Agriculture et de l'Environnement (Defra).

Par mesure de précaution, la ferme d'élevage contaminée a été mise en quarantaine et l'abattage des canards, 6.000 au total, a commencé, mais aucune autre mesure n'a pour l'instant été prise. "Nous devons en apprendre un peu plus avant de décider d'éventuelles autres restrictions", a souligné le porte-parole du ministère, soulignant que la zone de restriction autour de la ferme concernée était pour l'instant de dix kilomètres.

V.R. avec AFP