BFMTV

Fusillade dans l'Oregon: qui était Chris Harper Mercer, le tireur présumé?

Chris Harper Mercer, dans une photo non datée.

Chris Harper Mercer, dans une photo non datée. - Capture d'écran Myspace

Le jeune homme de 26 ans, soupçonné d'être l'auteur de la tuerie jeudi sur un campus américain dans l'Oregon, a laissé de nombreuses traces de lui sur Internet.

L'auteur de la fusillade qui a éclaté jeudi sur un campus universitaire de l'Oregon, dans le nord-ouest des Etats-Unis, dans laquelle dix personnes ont trouvé la mort, a été identifié, affirment des médias américains. Il s'agit de Chris Harper Mercer, un jeune homme âgé de 26 ans, indiquent notamment CBS News et CNN, qui citent plusieurs sources policières anonymes.

Son père, rencontré par de nombreux médias dans la nuit, a confirmé que son fils était mêlé à l'affaire. "Je suis choqué, comme tout le monde, par ce qu'il s'est passé. Je viens de parler à la police et au FBI. C'est une journée dévastatrice pour ma famille et moi".

Sur les rares clichés non datés que l'on trouve de lui sur Internet, on découvre un jeune homme à lunettes, crâne rasé, peau mate, visage inexpressif. Sur l'une d'elles, postée sur Myspace, il pose en costume cravate, indiquant qu'il s'agit du jour du mariage de sa soeur. Sur une autre, il tient un fusil à la main. Le restant des photos de son compte sont consacrées aux armes, et montrent des soldats de l'IRA (organisation paramilitaire luttant en Irlande du Nord, ndlr) armés et encagoulés. 

Le profil de Chris Harper Mercer montrent des photos glorifiant les armes et l'IRA.
Le profil de Chris Harper Mercer montrent des photos glorifiant les armes et l'IRA. © Capture d'écran Myspace

CBS News, qui a rencontré sa demi-soeur, rapporte que Chris Harper Mercer est né en Angleterre, avant de gagner les Etats-Unis avec ses parents, aujourd'hui divorcés, sans donner plus de précisions. Des voisins décrivent un jeune homme renfermé et peu avenant, souvent vu seul dans le quartier.

Une fascination pour les tireurs de masse

Un blog qui appartiendrait au jeune homme, hébergé sur un site de partage de vidéos, contient plusieurs articles, très bien rédigés, faisant référence à des fusillades médiatisées aux Etats-Unis. Notamment celle d'août dernier, lorsque deux journalistes ont été abattus par un ancien collègue en Virginie.

"J'ai remarqué que beaucoup de gens comme Vester Flanagan (le tireur en Virginie, ndlr) se sentent souvent seuls et laissés pour compte, jusqu'au jour où ils versent un peu de sang. Le monde entier connaît alors leur nom, leur visage s'étale sur tous les écrans. On dirait bien que plus on fait de victimes, plus on fait parler de soi", peut-on lire en anglais sur ce blog, dans une note glaçante postée le 31 août dernier. 

Alexandra Gonzalez