BFMTV

Un temps évoqué, le port du voile finalement interdit dans les rangs de la police d'Amsterdam

Femmes portant le voile intégral à Amsterdam, aux Pays-Bas

Femmes portant le voile intégral à Amsterdam, aux Pays-Bas - JUAN VRIJDAG / ANP / AFP

Le chef de la police d'Amsterdam avait proposé d'autoriser le port du voile dans ses rangs afin de favoriser le multiculturalisme.

Après avoir proposé d'autoriser le port du voile dans les rangs de la police mi-mai, le chef de corps de la police d'Amsterdam a finalement dû faire marche arrière. Sa proposition, dont l'objectif était de favoriser le multiculturalisme au sein des forces de l'ordre, avait provoqué un tollé, les principaux responsables politiques rappelant qu'un code de la police interdisant de porter tout symbole religieux avait été adopté en 2011.

Pieter-Jaap Aalbersberg souhaitait pourtant rendre le corps de fonctionnaires qu'il dirige plus représentatif de la population d'Amsterdam où plus de la moitié des résidents sont d'origine étrangère, contre seulement 18% dans les rangs de la police. Selon lui, le port du voile par certaines policières pouvait permettre d'améliorer les relations des forces de l'ordre avec certaines catégories de la population, et donc renforcer l'efficacité de la police.

Mais après plusieurs semaines de débat, le ministre de la Sécurité et de la Justice a tranché, rapporte Le Monde. Stef Blok a en effet réaffirmé que l’uniforme devait rester "neutre". "Impossible de marquer une telle différence entre Néerlandais et étrangers", a quant à lui estimé Geert Priem, dirigeant du syndicat policier ANPV.

Mélanie Rostagnat