BFMTV

Un homme condamné pour viol pour avoir retiré son préservatif pendant un rapport sexuel

L'homme a également tenté d'imposer une fellation sans préservatif à sa partenaire.

L'homme a également tenté d'imposer une fellation sans préservatif à sa partenaire. - Yasuhoschi Chiba - AFP

Le tribunal correctionnel de Lausanne, en Suisse, a condamné un homme à douze mois de prison avec sursis pour viol après avoir retiré son préservatif pendant un acte sexuel.

C'est une première en Suisse. Un homme a été condamné à douze mois de prison avec sursis pour viol après avoir retiré son préservatif pendant un acte sexuel, sans prévenir sa partenaire. Pour son avocat, il s'agissait d'"un plan cul entre adultes consentants avec accident de préservatif". "Il n'y a rien de pénal", s'est ému la défense, rapporte 20 Minutes.

En juin 2015, un Français de 47 ans, inscrit sur l'application de rencontres Tinder, "match" avec une femme. Le couple se rencontre pour un premier verre, dans un lieu public, avant de se rendre dans l'appartement de la femme. Après un premier rapport sexuel consenti, le quadragénaire tente d'obtenir une fellation sans protection. Sa partenaire refuse, s'ensuit alors un second rapport sexuel.

Traitement préventif

La partenaire se rend compte que sa rencontre d'un soir a retiré son préservatif avant la fin du rapport. La femme lui demande des comptes. Ce dernier lui rétorque de ne pas s'inquiéter, qu'il se "contrôle". Anxieuse, elle va lui demander de faire un test pour le Sida. Ce que refuse le Français. Pendant quatre mois, elle va suivre un traitement préventif anti-VIH avant d'obtenir les résultats.

Le tribunal correctionnel de Lausanne a estimé qu'imposer un rapport sexuel non protégé était assimilé à un viol. Pour la justice, la victime aurait refusé le rapport si elle avait su que l'homme ne s'était pas protégé.

J.C.