BFMTV

UE : Bruxelles prête à lancer la plus lourde procédure de sanction contre la Pologne 

Frans Timmermans lors d'une conférence de presse sur la situation en Pologne le 26 juillet 2017

Frans Timmermans lors d'une conférence de presse sur la situation en Pologne le 26 juillet 2017 - JOHN THYS / AFP

Le vice-président de la Commission européenne s'est dit prêt à déclencher l'article 7 contre la Pologne.

Bruxelles a encore durci le ton mercredi contre les réformes de la justice en Pologne, se disant "prête à déclencher immédiatement" la procédure pouvant suspendre les droits de vote dans l'UE de Varsovie, qui a crié au "chantage".

La Commission européenne avait lancé une première salve d'avertissements la semaine dernière en demandant la suspension des réformes controversées du gouvernement conservateur polonais, contestées par des manifestations massives.

Inquiétudes autour de la réforme sur la Cour Suprême

"Des choses ont changé en Pologne" depuis, a admis le vice-président de la Commission, Frans Timmermans, en référence au veto inattendu qu'a opposé lundi le président Andrzej Duda, issu du parti au pouvoir, à deux des lois accusées de menacer l'indépendance de la justice.

Mais les préoccupations de l'exécutif européen sont loin d'être éteintes, a prévenu M. Timmermans, inquiet de voir certaines mesures controversées réapparaître dans les prochaines versions des lois bloquées par le veto présidentiel.

Concernant en particulier la réforme de la Cour suprême, il a demandé "aux autorités polonaises de ne prendre aucune mesure pour révoquer ou mettre à la retraite forcée" ses juges. "Si une telle mesure est prise, la Commission est prête à déclencher immédiatement la procédure de l'article 7", a averti M. Timmermans.

C.Br. avec AFP