BFMTV

Slovénie: non-lieu dans des poursuites controversées contre une journaliste

BFMTV

Le parquet slovène a prononcé mercredi un non-lieu au bénéfice d'une journaliste qui était accusée d'avoir dévoilé des informations classifiées sur les liens entre un parti politique et un groupe néonazi.

Anuska Delic, journaliste d'investigation au quotidien slovène Delo, encourait trois ans de prison ferme pour avoir publié en 2011, sur la base notamment d'informations classifiées, une série d'articles révélant des liens entre le parti de centre droit SDS, alors principale force de l'opposition, et le groupe néonazi slovène Sang et Honneur.

La Fédération européenne des journalistes (FEJ) et l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) avaient demandé l'abandon des poursuites, jugeant que la procédure représentait une menace pour la liberté des médias dans le pays.

Le parquet a justifié le non-lieu par un "manque de preuves" de la divulgation d'informations classifiées.
Le nouveau Premier ministre centriste slovène, Miro Cerar, avait apporté en personne son soutien à la journaliste, soulignant à l'automne que "les journalistes ne devraient pas être poursuivis pour des informations d'intérêt public".

la rédaction avec AFP