BFMTV

Revivez la journée de démission de Benoît XVI

Le pape annonce sa démission à partir du 28 février

Le pape annonce sa démission à partir du 28 février - -

La démission de Benoît XVI interviendra le 28 février prochain. Suivez, ici, toutes les réactions à cette annonce.

Le pape Benoît XVI a annoncé lundi sa démission à partir du 28 février, dans un discours prononcé en latin lors d'un consistoire au Vatican, rapporte le porte-parole du Saint-Siège.

>> A lire aussi - Démission de Benoît XVI : retour sur une décision exceptionnelle

19h30 - Le pape a pris une décision "courageuse", estime le Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim. L'homme a tenu à rester discret: "C'est une décision digne et très courageuse", a-t-il simplement déclaré.

18h35 - Le chef spirituel de l'Orthodoxie salue "un ami".
le patriarche oécuménique Mgr Bartholomée 1er, a exprimé lundi sa "tristesse" pour le départ annoncé du pape Benoît XVI, saluant un "ami" de l'Eglise d'Orient. Dans un communiqué posté sur le site du patriarcat, qui siège à Istanbul, le prélat a ajouté "Nous les Orthodoxes lui rendrons toujours hommage comme à un ami de notre Eglise".

18h30 - La démission du pape, "pas tout à fait une surprise" pour l'archevêque de Lille. Car le souverain pontife avait donné ces derniers temps plusieurs signes laissant envisager cette décision, a estimé lundi Mgr Laurent Ulrich sur la radio RCF.

18h20 - "Remerciements" et "prières" de la part de Barack Obama. "De la part des Américains partout dans le monde, Michelle et moi-même souhaitons offrir nos remerciements et nos prières à Sa Sainteté le pape Benoît XVI", a déclaré le président des Etats-Unis dans un communiqué, en évoquant le "rôle crucial" que joue l'église catholique aux Etats-Unis et dans le monde.

18h05 - Benoît XVI avait pris sa décision après le voyage au Mexique et à Cuba. "La décision a été prise il y a de nombreux mois, après le voyage au Mexique et à Cuba, dans un secret que personne n'a pu enfreindre", a écrit l'historien Giovanni Maria Vian qui est bien introduit dans l'entourage direct du souverain pontife.

18h - Le pape "a encore deux semaines" pour agir contre la pédophilie, selon une association américaine de victimes de prêtres pédophiles. "Aussi fatigué et faible que le pape Benoît XVI soit, il a encore deux semaines pour se servir de son immense pouvoir pour protéger les plus jeunes", affirme un communiqué du SNAP, une association de victimes de prêtres pédophiles.

17h35 - Benoît XVI, premier pape à démissionner depuis 1415. Il s'agit d'un véritable coup de théâtre pour le Vatican. Avant lui, seuls quatre papes avaient déjà démissionné : Benoît IX, Grégoire VI, Célestin V et Grégoire XII.

17h25 - Quelle image Benoît XVI laissera-t-il de lui ? Retour sur cet éminent professeur de théologie allemand, moins populaire que Jean-Paul II, mais qui aura tenté de clarifier le message d'une Eglise entachée par différents scandales.

17h20 - Albert II de Monaco salue la décision "courageuse" de Benoît XVI. "Actuellement en déplacement à l’étranger, S.A.S. le prince apprend avec émotion la courageuse décision de Sa Sainteté le pape Benoît XVI de mettre un terme à son ministère pontifical le 28 février prochain", écrit le Palais princier dans un communiqué.

17h05 - A Paris, les catholiques sous le choc. "Un pape qui démissionne ça n’existe pas" ou encore "on prie beaucoup pour lui", telles sont les réactions de catholiques recueillies par BFMTV, sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris, après l'annonce de la renonciation de Benoît XVI.

16h55 - Retrait de Benoît XVI, et maintenant ? Le 28 février, jour où le pape renoncera à son pontificat, commencera une période dite de "sede vacante", de "siège vacant" en français. Temporairement, les catholiques n’auront plus de pape. Mais un successeur devrait être nommé au plus vite, avant Pâques selon le Vatican. Le point en images sur les règles de désignation.

16h50 - Aux Pays-Bas, les homosexuels espèrent "plus de bonté" de la part du nouveau pape. La plus ancienne association de défense des homosexuels au monde, l'association néerlandaise COC, n'est pas "attristée" par l'annonce lundi de la démission du pape Benoît XVI et espère que le nouveau pape fera preuve de "plus de bonté" envers la communauté homosexuelle que son prédécesseur.

16h45 - Benoît XVI a "approfondi le sillon de confiance" entre catholiques et juifs. "Mû par sa ferveur chrétienne, mais aussi par son exceptionnelle connaissance des textes, Benoit XVI a approfondi encore le sillon de confiance et de fraternité tracé par ses prédécesseurs à la suite du concile de Vatican II, qui a provoqué une transformation complète des relations entre juifs et catholiques", a déclaré le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) dans un communiqué.

16h40 - Les journées mondiales de la jeunesse catholique maintenues à Rio. "Les JMJ sont maintenues. La démission du pape ne change rien", a déclaré Adionel da Cunha, attaché de presse de l'archidiocèse de Rio. Quelque deux millions de jeunes sont attendus du 23 au 28 juillet 2013 dans le cadre de ces JMJ, selon les organisateurs, et 60.000 volontaires doivent être recrutés pour les encadrer.

16h30 - L'Eglise catholique portugaise salue le courage de Benoît XVI. "Il s'agit d'un acte extraordinairement courageux qui imprimera à l'Eglise un rythme nouveau", a déclaré à la radio Renascença le cardinal-patriarche de Lisbonne et président de la Conférence épiscopale portugaise, Mgr José Policarpo, s'avouant toutefois "surpris" par la décision du pape.

16h05 - La CFTC Paris salue le pape pour avoir mis en avant "la doctrine sociale de l'Eglise". Benoît XVI a su "dans la continuité de son prédécesseur, mettre en avant la doctrine sociale de l’Église", a affirmé dans un communiqué Joseph Thouvenel, vice-président de la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens, et président de la CFTC Paris.

16h - Le frère de Benoît XVI "savait". Georg Ratzinger était au courant, depuis plusieurs mois, des projets de Benoît XVI, qui a annoncé la renonciation à ses fonctions lundi. "Je sais depuis quelques mois que ceci (la démission) était envisagé", a-t-il dit. "Il va rester à Rome", a-t-il ajouté. "Je trouve que cette décision est juste", a indiqué Georg Ratzinger jugeant "globalement positif" que le pape passe la main à quelqu'un de plus jeune.

15h40 - En Irlande, des victimes de prêtres pédophiles saluent la démission du pape. "Ce pape a eu une grande occasion de s'atteler à des décennies de sévices dans l'Eglise catholique. Il a promis beaucoup de choses mais finalement il n'a rien fait", a déclaré John Kelly, du groupe Survivors of Child Abuse, l'une des associations représentant les enfants victimes de ces violences physiques, sexuelles et morales.

15h30 - "Pourquoi pas un Asiatique où un Latino-américain ?, s'interroge sur BFMTV Odon Vallet, quant aux successeurs potentiels du Pape. Pour le spécialiste des religions, ce sont surtout les orientations religieuses qui primeront.

15h25 - Les évêques espagnols sont "orphelins". "Nous sommes affligés et comme orphelins après cette décision qui nous remplit de peine", a déclaré le cardinal Antonio Maria Rouco Varela, le président de la Conférence épiscopale espagnole. "Dans le même temps, nous acceptons la volonté du Saint Père avec une révérence filiale", a-t-il ajouté.

15h20 - Stupéfaction place Saint-Pierre. Les touristes et pélerins présents sur la place étaient surpris de la décision de Benoît XVI. "Je suis un peu sous le choc, je croyais qu'il allait rester plus longtemps", confie un jeune Néerlandais. Le père Aaron Melancon, 43 ans venu des Etats-Unis se dit "stupéfait": "nous avons de l'amour et de l'affection pour le pape Benoît XVI. J'adore ce qu'il a écrit en tant que cardinal et pape. J'ai adoré la façon dont il a dirigé l'Eglise", ajoute-t-il.

15h05 - Monseigneur André Vingt-Trois salue une "décision lucide" et l'"acte particulièrement courageux" de Benoît XVI qui a renoncé à son poste, ce qui est "un événement considérable" selon l'archevêque de Paris. Si le pape reste "quelqu'un en pleine capacité intellectuelle", "nous avons pu constater que son endurance physique était très éprouvée", a ajouté le prélat, évoquant notamment sa "capacité de locomotion".

14h35 - Il s'agit d'une "renonciation" et non d'une"démission" en ce qui concerne la décision du pape, précise le magazine La Vie. Le pape ne peut remettre à proprement parler sa démission puisque ce dernier n'a pas de supérieur, à part Dieu, il doit donc renoncer. L'hebdomadaire chrétien rappelle ainsi le code de 1983 du droit canon: " S’il arrive que le pontife romain renonce à sa charge, il est requis pour la validité que la renonciation soit faite librement et qu’elle soit manifestée, mais non pas qu’elle soit acceptée par qui que ce soit."

14h30 - Un "geste courageux" estiment Monseigneur Hippolyte Simon, archevêque de Clermont, et Monseigneur Michel Dubost, évêque d'Evry. "Benoît XVI s'est consumé", a déclaré Mgr Dubost. "La charge était devenue trop lourde, a-t-il ajouté. Prononcer cinq discours en une demi-journée est surhumain. Il a tenté jusqu'au bout de s'attacher à ce qui comptait le plus pour lui: la foi, la charité et l'espérance."

14h20 - François Fillon salue "le courage" de la décision du pape. "Ce choix est à l’image d’une personnalité profonde, mêlant sagesse et exigence personnelle (...) Benoît XVI a accompli une œuvre considérable au service de l’Eglise, assumant une succession difficile" a déclaré l'ancien Premier ministre dans un communiqué.

14h10 - Angela Merkel exprime son "plus grand respect" pour la décision du pape d'origine allemande. "Si le pape lui-même, après mure réflexion, en est venu à la conclusion que ses forces ne sont plus suffisantes pour exercer sa fonction, cela suscite mon plus grand respect", a déclaré la chancelière allemande estimant que Benoît XVI "est et reste l'un des plus grands penseurs religieux de notre époque".

14h06 - Manuel Valls rend hommage au pape. "C'est une décision historique dans l'histoire de l'Eglise et nous respectons profondément la démarche d'un homme très estimable", a déclaré lundi à Vienne le ministre français de l'Intérieur, également responsable des cultes en France.

14h05 - Le pape a contribué à faire baisser l'antisémitisme, a estimé le Grand rabbin ashkénaze d'Israël, Yona Metzger. "Sous son autorité, les relations entre le Grand rabbinat et l'Eglise, le judaïsme et le christianisme, sont devenues beaucoup plus étroites, ce qui a conduit à une diminution des actes antisémites dans le monde", a déclaré un porte-parole du Grand rabbin.

14h00 - Le chef des Anglicans a le "coeur lourd" mais comprend. "C'est avec le coeur lourd mais avec une compréhension totale que nous avons appris ce matin la décision du pape Benoît XVI de renoncer à sa charge d'évêque de Rome, qu'il a remplie avec une grande dignité, clairvoyance et courage", a déclaré le nouvel archevêque de Cantorbéry, Justin Welby, chef spirituel des Anglicans.

13h45 - Grande surprise en Pologne à l'annonce de la démission de Benoît XVI. "C'est une grande surprise pour nous tous", a déclaré Monseigneur Wojciech Polak, secrétaire de l'épiscopat de Pologne. "Le pape Benoît XVI avait réfléchi à plusieurs reprises sur la question de savoir si, à cause de son grand âge, il avait encore assez de forces pour assumer correctement sa fonction du successeur de Saint Pierre", a-t-il ajouté.

13h40 - Le pape "manquera comme chef spirituel à des millions de gens" a déclaré le Premier ministre britannique, David Cameron. Adressant ses "meilleurs voeux" au souverain pontife, il a souligné que Benoît XVI avait "travaillé sans relâche à renforcer les relations de la Grande-Bretagne avec le Saint-Siège".

13h35 - Le pape avait ordonné évêque son secretaire particulier le 6 janvier. Un acte traditionnellement réalisé en fin de règne. Pour rappel, Jean-Paul II en avait fait de même peu de temps avant sa mort. Cet indice pouvait laisser présager d'une démission prochaine de Benoît XVI, selon des prêtres contactés par notre journaliste Frédéric de Lanouvelle.

13h25 - La démission de Benoît XVI n'est pas "une décision improvisée mais préparée". Il n'aura "aucun rôle" dans le conclave, et devrait après avoir quitté ses fonctions mener "une vie de prière", a indiqué le père Lombardi. "Il a dit très souvent qu'il voulait dédier son temps à la prière, à la réflexion éventuellement à l'écriture (...) Cela dépendra de lui", a annoncé le porte-parole du pape.

13h20 - Benoît XVI devrait se retirer dans un monastère dans l'enceinte du Vatican, après avoir séjourné dans un premier temps dans la résidence d'été papale de Castel Gandolfo, près de Rome.

13h10 - Le successeur de Benoît XVI "ne sera pas plus traditionnel" a estimé le spécialiste des religions Odon Vallet, interrogé sur i-télé. "Mais ne comptons pas, sauf énorme surprise, sur un pape qui révolutionnera l'Eglise", a-t-il prévenu.

13h05 - Un "nouveau pape pour Pâques", le 31 mars a annoncé lors d'un point de presse le père Federico Lombardi, ajoutant qu'un conclave devrait être organisé dans les 15-20 jours suivant la démission.

13h00 - Bayrou salue "un geste très courageux". Selon le président du MoDem "c'est en tout cas un geste responsable, très courageux, qui va ouvrir une nouvelle époque de la vie de l'Eglise". "C'est la première fois depuis des siècles qu'une telle décision est prise. On imagine le débat de conscience qu'a dû être celui du chef de l'Eglise catholique et les raisons, qui ne peuvent être que graves, qui l'ont amené à ce choix", a-t-il ajouté.

12h55 - Les trois favoris à la succession de Benoît XVI seraient le Ghanéen Peter Turkson, le Canadien Marc Oullet et le Nigérian Francis Arinze, selon les bookmakers anglais, rapporte lundi le journal The Guardian.

12h45 - Portrait du Pape Benoît XVI, Josef Ratzinger. Rétrospective en images d'archives de son enfance, son adolescence, son passage dans les jeunesses hitlériennes et son parcours au sein de l'église catholique.

<

12h40 - Christine Boutin a qualifié de "choc immense, inouï" l'annonce par Benoît XVI de sa démission. "C'est un choc, un choc immense, inouï, pour les catholiques bien sûr mais aussi pour le monde entier", a déclaré la présidente du Parti chrétien-démocrate, interrogée par BFMTV.

12h35- Berlin exprime "respect" et "gratitude" envers le pape après sa démission. "Le gouvernement allemand a le plus grand respect pour le Saint-Père (...) et il mérite notre gratitude pour avoir mené l'Eglise comme il l'a fait pendant huit ans", a expliqué le porte-parole du gouvernement allemand Steffen Seibert lors d'un point presse régulier. La chancelière Angela Merkel s'exprimera sur le sujet à 14h30, selon un communiqué de ses services.

12h30 - Cette vigueur s'est "amoindrie ces derniers mois en moi d'une telle manière que je dois reconnaître mon incapacité à bien administrer le ministère qui m'a été confié", a confié le pape. "C’est pourquoi, bien conscient de la gravité de cet acte, en pleine liberté, je déclare renoncer au ministère d’Evêque de Rome, Successeur de saint Pierre, qui m’a été confié par les mains des cardinaux le 19 avril 2005" a-t-il déclaré lors de l'annonce de sa démission.

12h25 - François Hollande a jugé lundi la décision du pape Benoît XVI de démissionner "éminemment respectable", en marge de l'inauguration d'un nouveau bâtiment des Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine, en banlieue parisienne. "Je n'ai pas de commentaire particulier sur cette décision qui est éminemment respectable et qui fera qu'un nouveau pape sera choisi", a déclaré Hollande devant la presse, ajoutant que "la République salue le pape qui prend cette décision".

12h12 - Le pape dit n'avoir plus "les forces" de diriger l'Eglise en raison de son âge, 85 ans. "Après avoir examiné ma conscience devant Dieu, à diverses reprises, je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer de façon adéquate le ministère pétrinien", a indiqué le pape en latin lors d'un consistoire au Vatican.

12h09 - "Le pape a annoncé qu'il renoncera à son ministère, le 28 février à 20h00. Commencera alors la période de 'sede vacante' (siège vacant)", précise le père Federico Lombardi, dans une annonce quasiment sans précédent dans l'histoire de l'Eglise catholique.

>> Le pape Benoît XVI va démissionner

|||>> L'ESSENTIEL

• Un nouveau pape devrait être désigné pour le 31 mars

• La démission du pape interviendra le 28 février à 20h

• Benoît XVI dit ne plus avoir la force de diriger l'Eglise

La rédaction de BFMTV.com