BFMTV

Prison pour deux manifestants qui se sont dénudés à Auschwitz

Image d'illustration de l'entrée du camp d'Auschwitz, le 04 décembre 2008

Image d'illustration de l'entrée du camp d'Auschwitz, le 04 décembre 2008 - VALERY HACHE / AFP

Deux membres d'un groupe qui s'étaient dénudés à l'entrée du camp d'Auschwitz, ont été condamnés respectivement à un an et demi et à un an et deux mois de prison.

Deux manifestants du groupe "Love Macht Frei" qui s'étaient dénudés il y a un an devant l'entrée du camp d'extermination nazi d'Auschwitz ont été condamnés ce mercredi à de la prison par un tribunal local pour offense à ce "lieu de mémoire de l'humanité".

Les deux membres de ce groupe informel, le Polonais Adam B. et le Bélarusse Mikita V. ont été condamnés respectivement à un an et demi de prison et un an et deux mois.

Dénudés et sacrifiant un mouton

Par un jour de mars 2017, les membres du groupe se sont dénudés et attachés entre eux. Ils ont suspendu une banderole blanche avec l'inscription "love" en rouge en haut du portail de l'ancien camp nazi portant la célèbre inscription "Arbeit Macht Frei" ("Le travail rend libre" en allemand) et tué un mouton.

Le procureur Mariusz Slomka a souligné dans son réquisitoire qu'"Auschwitz était un lieu de mémoire de l'humanité, le symbole du martyre, un cimetière pour des milliers d'êtres humains".

Le mouton représentait une "victime de la guerre"

Mikita V. et Adam B. ont expliqué qu'ils avaient agi pour une bonne cause - leur protestation était un acte pacifiste, un cri contre la guerre. Ils ont regretté d'avoir fait souffrir un animal. Dans un communiqué publié l'an dernier, le groupe a affirmé que le mouton tué représentait une "victime de la guerre à qui la vie avait été enlevée définitivement". 

S.Z avec AFP