BFMTV

La France condamne les menaces chinoises sur le vin européen

Les exportations de vins européens vers la Chine s'élèvent à un milliard d'euros par an, dont la moitié environ en provenance de France.

Les exportations de vins européens vers la Chine s'élèvent à un milliard d'euros par an, dont la moitié environ en provenance de France. - -

La France juge « déplacée et condamnable » la menace chinoise de surtaxer les vins européens, en réponse aux mesures anti-dumping imposées sur les panneaux solaires chinois.

C’était la réponse du berger à la bergère : alors que l’Union européenne a décidé de taxer les panneaux solaires chinois, Beijing a répondu avec des menaces sur… le vin. Pas du goût de Paris. La France juge « déplacée et condamnable » la menace de la Chine de surtaxer les vins européens. « On prend ça très au sérieux, on étudie la portée des mesures, qui ne sont pas connues avec précision », a-t-on déclaré mercredi au ministère du Commerce extérieur. « La manière dont c'est présenté nous paraît tout à fait déplacée et condamnable, à savoir le fait que le dossier ne soit pas traité pour son économie propre mais parce qu'une décision a été prise dans un autre domaine ».
Les exportations de vins européens vers la Chine s'élèvent à un milliard d'euros par an, dont la moitié environ en provenance de France, rappelle-t-on à Paris.

«On sera aux côtés de nos producteurs»

« On essaye pour l'instant de mesurer concrètement la portée de la décision chinoise, sur quel produit ça va porter, quelles vont être les étapes », ajoute la source. « On sera aux côtés de nos producteurs pour les aider, ce qui veut dire que le gouvernement va prendre des contacts très vite avec la Commission européenne qui est chargée de défendre nos intérêts et les autres pays européens producteurs de vins », comme l'Espagne, l'Italie et l'Allemagne.

Mathias Chaillot avec agence