BFMTV

L'intégration de la Bosnie à l'UE risque d'être "gelée"

BFMTV

L'intégration de la Bosnie à l'Union européenne risque d'être "gelée" et les prochaines élections dans ce pays ne pas être reconnues par Bruxelles, a mis en garde jeudi le commissaire européen à l'Élargissement, Stefan Füle. Raison principale: aucune solution n'a été trouvée pour mettre fin à la discrimination politique des minorités juive et rom.

"Je constate avec regret que les partis politiques n'ont pas réussi à faire des progrès significatifs depuis plus de trois ans pour mettre en oeuvre" le verdict de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) sur cette affaire, a déclaré à la presse Stefan Füle.

Saisie par les dirigeants des communautés rom et juive de Bosnie, Dervo Sejdic et Jakob Finci, contestant l'impossibilité d'être élus à certains niveaux de pouvoir dans leur pays, la CEDH avait jugé en 2009 que la Constitution bosnienne était discriminatoire à l'égard des deux communautés. 

"Sans un accord (pour amender la Constitution locale, ndlr)(...) la voie européenne de la Bosnie-Herzégovine sera gelée", a affirmé le commissaire.