BFMTV

En visite en Calabre, le pape s'attaque à la mafia

En visite en Calabre, le pape François s'est attaqué à la mafia locale.

En visite en Calabre, le pape François s'est attaqué à la mafia locale. - -

En Calabre, dans le sud de l'Italie, le pape François a affirmé que la mafie locale "doit être combattue".

Le pape François a affirmé samedi devant cent mille fidèles rassemblés en Calabre, dans le sud de l'Italie, que la mafia locale, parce qu'elle "adore le mal et méprise le bien commun", est "excommuniée" et "doit être combattue".

"Il faut la combattre, on a besoin de lui dire non. Tant de nos jeunes nous le demandent (...) Ceux qui ont choisi dans leur vie cette mauvaise route sont excommuniés", a martelé le pape argentin durant une messe à l'issue de sa visite à Cassano allo Jonio. Il a été interrompu par des applaudissements de la part des 100.000 personnes rassemblées sur cet immense terrain à Sibari près de Cassano.

"Les mafieux sont excommuniés"

"Ce mal doit être combattu, chassé. Il faut lui dire 'non'. L'Eglise (....) doit s'engager toujours plus (...) C'est ce que nous demandent nos jeunes, en quête d'espérance", a-t-il souligné. Et d'adressant aux jeunes, il a ajouté : "Chers jeunes, ne vous laissez pas voler l'espérance".

"Ceux qui dans leur vie ont choisi cette voie du mal, comme les mafieux, ne sont pas en communion avec Dieu, ils sont excommuniés", a-t-il ajouté de nouveau interrompu par un tonnerre d'applaudissements. Et le pape de demander aux catholiques de "résister à Satan et toutes ses séductions, aux idoles de l'argent, de la vanité, de l'orgueil, du pouvoir".

Avant lui, Benoît XVI avait également dénoncé l'action de la 'Ndrangheta en 2011.

A. K. avec AFP