BFMTV

Ianoukovitch: un parcours gardé très secret pour rejoindre la Russie

Viktor Ianoukovitch durant sa conférence de presse à Rostov-sur-le-Don en Russie

Viktor Ianoukovitch durant sa conférence de presse à Rostov-sur-le-Don en Russie - -

L'ancien président d'Ukraine est réapparu pour la première fois depuis sa chute ce vendredi en Russie, lors d'une conférence de presse à Rostov-sur-le-Don.

Le mystère demeure sur la manière dont Viktor Ianoukovitch est parvenu à quitter l'Ukraine. "Je me suis retrouvé en Russie grâce à des officiers patriotes qui m'ont aidé à garder la vie sauve", a-t-il révélé lors de la conférence de presse qu'il a donnée ce vendredi depuis Rostov-sur-le-Don, en Russie. C'était la première fois que l'ancien président se présentait devant les médias depuis une semaine.

Il tient d'ailleurs à rester vague sur les moyens qui lui ont permis de fuir l'Ukraine, où il a été destitué par le Parlement, éludant soigneusement la question d'un journaliste qui cherchait à savoir quand et comment il était arrivé en Russie.

Un départ de son plein gré

Viktor Ianoukovitch a toutefois tenu à préciser qu'il n'était pas contraint à l'exil, mais que ce départ était voulu. "Je ne me suis enfui nulle part. J'ai décidé de quitter Kiev pour Kharkiv", raconte-t-il avant d'évoquer les différentes péripéties qu'il a rencontrées.

"En route, ma voiture a été la cible de tirs d'armes automatiques. La voiture qui m'accompagnait a été touchée quasiment de tous les côtés […] Nous nous sommes dirigés là-bas (vers Kharkiv) pour rencontrer des dirigeants (du parti des Régions, ndlr)".

Le lendemain, le 22 février, "notre service de sécurité a été informé de l'arrivée prochaine de groupes d'extrémistes" à Kharkiv, a poursuivi Viktor Ianoukovitch qui n'a "pas éprouvé de peur".

"J'ai traversé tout le pays en voiture pour me rendre en Crimée"

A ce moment, il s'est séparé de deux personnes qui l'accompagnaient, le chef de l'administration présidentielle Andriï Kliouïev et le chef du parlement Volodymyr Rybak. Ces deux-derniers se sont rendus à Donetsk (dans l'est de l'Ukraine).

Une fois arrivé à Lougansk (ville située tout près de la frontière russe), le président déchu a embarqué dans un hélicoptère pour rejoindre la Russie, "mais le contrôle aérien de l'Armée nous a dit que si nous ne changions pas de direction, on nous enverrait des avions de chasse".

Contraint de changer de cap, Ianoukovitch s'arrête à Donetsk. "Ensuite, j'ai traversé tout le pays en voiture pour me rendre en Crimée" avant de se retrouver à Rostov-sur-le-Don sans donner la moindre indication sur la manière dont il est passé de Crimée en Russie. Il compte toujours rentrer en Ukraine "dès que les conditions seront réunies" pour sa sécurité et celle de sa famille.

S. N. avec AFP