BFMTV

Germanwings: des pilotes toujours accompagnés et une évaluation psychologique préconisée

Un cargo de la Lufthansa décolle de Marseille pour rapatrier les 32 victimes espagnoles du crash (15 juin 2015)

Un cargo de la Lufthansa décolle de Marseille pour rapatrier les 32 victimes espagnoles du crash (15 juin 2015) - Boris Horvat-AFP

L' Agence européenne de sécurité aérienne (AESA), chargée par la Commission européenne de repérer les failles ayant permis au copilote de la Germanwings d'écraser volontairement son avion dans les Alpes françaises le 24 mars, a livré ses recommandations dans un rapport publié vendredi. 

Un pilote ne doit désormais plus être laissé seul dans un cockpit et une "évaluation psychologique" des pilotes est nécessaire avant leur embauche. Outre l'évaluation psychologique "de tous les pilotes de ligne", et la détection d'éventuelles consommations abusives d'alcool et de drogue, l' AESA prône également la création d'un "réseau de surveillants médicaux" des pilotes, et d'une banque de données sur leur suivi médical.

Il reviendra à la Commission européenne de décider si cette mesure, ainsi que toutes les autres recommandations de l'AESA, doit être rendue contraignante, a expliqué une source européenne. En mars dernier 150 personnes avaient perdu la vie lors du crash d'un A320 de la Germanwings, précipité volontairement par son propre copilote.

la rédaction avec AFP