BFMTV

Des milliers de photos de couples LGBT publiées contre la répression homophobe en Tchétchénie

Manifestation à Berlin en soutien aux personnes homosexuelles en Tchétchénie.

Manifestation à Berlin en soutien aux personnes homosexuelles en Tchétchénie. - John MACDOUGALL / AFP

Depuis plus d'un mois, des homosexuels sont persécutés en Tchétchénie. Une association propose de répondre à cette vague de répression homophobe en postant des photos de couples LGBT sur les réseaux sociaux.

Répondre à la haine par des milliers de baisers. Une association LGBT brésilienne a lancé une opération sur les réseaux sociaux, pour protester pacifiquement contre la répression à l'encontre des personnes homosexuelles en Tchétchénie. 

Fin mars, des hommes soupçonnés d'être homosexuels ont été arrêtés puis placés dans une prison secrète du régime. "Une fois enlevés, les hommes sont déshabillés, torturés et parfois violés avec des objets", a raconté l'ONG Human Rights Watch (HRW) à BFMTV.com en avril

Les homosexuels "n'existent pas" en Tchétchénie

Depuis, des politiques, des ONG et même l'ONU se sont alarmés de cette situation. De son côté, le Kremlin parle d'information "non confirmée" et le président de la Tchétchénie Ramzan Kadyrov dément ces accusations. Pour lui, il ne peut pas y avoir d'exaction contre les homosexuels dans son pays puisque ceux-ci "n'existent pas" en Tchétchénie. 

Aussi, pour essayer de remettre le dossier au cœur des préoccupations des dirigeants, l'association brésilienne 'SSEX BBOX' a lancé une campagne internationale. L'idée: se photographier en s'embrassant, puis poster la photo sur Instagram avec le hashtag #Kiss4LGBTQrights, et enfin, se géolocaliser au Kremlin, siège russe du pouvoir.

"Brisons le Kremlin"

"Montrons au monde que la haine ne connaît pas de frontière, et l'amour encore moins", écrit l'association. "Battons-nous pour éviter que ces idées absurdes ne puissent se propager. Il est temps de se réunir et de mettre un terme à ses pratiques. Brisons le Kremlin avec cette action numérique. Brisons le Kremlin avec la plus grande chaîne de baisers du monde sur Instagram". 

Depuis la publication de ce message, des milliers de personnes de toutes nationalités ont répondu à l'appel. 

Elodie Hervé