BFMTV

Déjà dans les assiettes, la viande clonée revient à l'agenda européen

Les Européens devraient rester exposés à consommer, sans le savoir, de la viande ou du lait issus d'animaux clonés, aux termes de nouvelles propositions de la Commission européenne pour baliser cette pratique.

Deux ans après un premier échec de l'UE à trouver un accord pour contrôler le clonage animal et la commercialisation des aliments en dérivant, Bruxelles proposera, en principe mercredi prochain, un nouveau "paquet législatif" sur la question, a annoncé vendredi une de ses porte-parole.

La Commission devrait proposer d'interdire le clonage animal à but alimentaire dans l'Union européenne, où il ne se pratique quasiment pas, à l'exception du Danemark.

Mais, sauf suprise, et pour ne pas imposer à ses partenaires commerciaux américains des conditions jugées irréalistes, la Commission n'entend par contre pas proposer de bannir la viande ou lait des descendants d'animaux clonés, ni d'imposer l'étiquetage de ces produits.