BFMTV

Marc Dutroux reste en prison

Marc Dutroux, lors de sa demande de remise en liberté sous bracelet électronique, le 4 février 2013.

Marc Dutroux, lors de sa demande de remise en liberté sous bracelet électronique, le 4 février 2013. - -

Le pédophile belge ne bénéficiera pas de remise en liberté sous bracelet électronique.

Le tribunal d'application des peines a tranché : il n'y aura pas de remise en liberté sous bracelet électronique pour Marc Dutroux.

Le tribunal d'application des peines (TAP) de Bruxelles a expliqué sa décison en raison de "l'absence de perspective de réinsertion" de Marc Dutroux, condamné à la perpétuité en 2004 et qui avait personnellement plaidé le droit de pouvoir purger sa peine à domicile sous surveillance électronique.

Le pédophile meutrier belge en avait fait la demande le 4 février dernier, au cours d'une comparution à huis clos. C'était la première depuis que Marc Dutroux, 56 ans, a été condamné en juin 2004 à la réclusion à perpétuité pour l'enlèvement, la séquestration et le viol, entre juin 1995 et août 1996, de six fillettes et adolescentes belges, ainsi que de la mort de quatre d'entre elles.