BFMTV

Royaume-Uni: le Brexit est "la plus grosse erreur de politique étrangère" d'après-guerre, pour John Bercow

Le président de la Chambre des Communes John Bercow le 31 octobre

Le président de la Chambre des Communes John Bercow le 31 octobre - Jessica Taylor - AFP - UK PARLIAMENT

John Bercow, ancienne figure clé des débats entre les députés britanniques avec ses tonitruants "Order!", a quitté son poste le 31 octobre dernier. Pouvant abandonner son devoir de réserve, il a fortement critiqué le Brexit.

John Bercow peut désormais s'exprimer librement. Le speaker de la Chambre des communes, figure clé des débats entre les députés britanniques avec ses tonitruants "Order!", a quitté son poste le 31 octobre. Et ce départ signe pour lui la fin de son devoir de réserve.

Devant l'association de la presse étrangère à Londres, l'homme de 56 ans a ainsi expliqué que maintenant qu'il n'est plus speaker, il n'a plus à rester "impartial".

"Si vous me demandez honnêtement si je pense que le Brexit est bien pour notre position sur la scène internationale, la réponse honnête est non, je pense que ça ne l'est pas. Je pense que le Brexit est la plus grosse erreur de politique étrangère du Royaume-Uni depuis la période qui a suivi l'après-guerre", rapporte le journal en ligne The London Economic

"J'ai été impartial"

John Bercow a néanmoins assuré avoir toujours traité les pro-Brexit de manière juste, tout comme les anti.

"Je le dirai jusqu'à mon dernier souffle, à qui veut l'entendre, que j'ai été impartial", a-t-il martelé, en réaction aux accusations de partialité venant de son propre camp et des conservateurs. 

Il a ajouté respecter le souhait du Premier ministre Boris Johnson d'essayer d'obtenir le plus de soutien "pour que le Brexit soit fait en temps et en heure". 

Clément Boutin