BFMTV

Explosion à Manchester: chaos, fumée et odeur de brûlé, des témoins racontent

Des milliers de personnes se trouvaient à proximité de la salle de concert de la Manchester Arena quand une explosion est survenue lundi soir, faisant au moins 22 morts et une soixantaine de blessés.

"Le chaos complet", beaucoup de fumée et des cris. Peu après 22h30 heure anglaise lundi soir, plusieurs milliers de personnes se trouvaient dans l'Arena de Manchester, où le dernier titre de la chanteuse pop américaine Ariana Grande venait de retentir. Les lumières se sont rallumées, et quelques instants plus tard une immense détonation a été entendue depuis la salle pouvant accueillir jusqu'à 21.000 personnes, provoquant la panique.

Depuis la soirée de lundi, de nombreuses personnes venues assister au concert où chercher leurs proches ont témoigné de l'explosion, qui a fait au moins 22 morts et une soixantaine de blessés. 

"On a écouté la dernière chanson et soudain, il y a eu comme un flash avec un "bang" et puis de la fumée", a expliqué sur la BBC Gary Walker, de Leeds, venu avec sa femme pour attendre leur fille à la sortie du concert. Gary Walker a dit avoir été blessé au pied par un éclat de métal et sa femme a été blessée à l'estomac.

"Tout le monde fuyait vers la sortie"

Plusieurs témoignages mettent l'accent sur la panique des gens qui se trouvaient encore dans la salle, et se sont empressés d'essayer de la quitter, certains craignant que quelqu'un ne s'y introduise, comme au Bataclan. 

"Nous étions en train de quitter la salle après le concert d'Ariana Grande vers 22h30 lorsqu'on a entendu un bang, comme une explosion, qui a paniqué tout le monde, et tout le monde essayait de fuir la salle", a raconté Majid Khan, 22 ans, à l'agence britannique Press Association.
"Tous les gens qui étaient de l'autre côté de la salle de concert où le bang a été entendu sont soudain venus vers nous en courant et ils essayaient de sortir, donc ça bloquait, et tout le monde fuyait vers la sortie qu'il pouvait trouver le plus rapidement possible", a-t-il ajouté. "C'était la panique".
"On a entendu une très grosse explosion, et ensuite il y a eu de la fumée. On est revenus en arrière parce que quelqu'un nous a dit de reculer. Et puis tout le monde s'est mis à paniquer, tout le monde voulait sortir", a raconté une autre jeune fille dont le témoignage a été diffusé sur BFMTV (notre photo).

"C'était le chaos complet"

Parmi les spectateurs se trouvaient de nombreux enfants et adolescents, venus en famille ou seuls pour les plus âgés. Comme l'a annoncé un responsable de la police de Manchester ce mardi matin, des enfants se trouvent d'ailleurs parmi les victimes.

"Derrière nous les gens ont commencé à crier et à pousser. C'était le chaos complet. J'ai vu des pères porter dans leurs bras leurs petites filles en pleurs. C'était sans doute le premier concert pour beaucoup d'entre elles et probablement le dernier", a raconté Sebastian Diaz, 19 ans, venu de Newcastle pour assister au concert.
"Il y avait beaucoup d'enfants et d'adolescents comme ma fille au concert. C'est juste tragique", a aussi déclaré Stephanie Hill, venue assister au concert avec sa fille Kennedy. "Les gens tombaient les uns sur les autres dans l'escalier. On voulait sortir de là le plus rapidement possible car on pensait qu'il y aurait peut-être quelqu'un en train de tirer sur la foule", a ajouté la jeune fille. 

Un moment difficile à décrire

L'explosion s'est produite dans un hall situé à l'extérieur de la salle de concert, qui la relie à la gare de Manchester Victoria, à proximité des guichets de vente. Elena Semino, originaire de Lancaster et qui attendait sa fille de 17 ans au guichet de vente des billets au moment de l'explosion, a elle-même été blessée. Elle a livré son témoignage au quotidien britannique, le Guardian.

"Je ne peux même pas le décrire. J'ai senti une forte chaleur dans mon cou et quand j'ai levé la tête, il y avait des corps partout", a-t-elle déclaré. 

Tout de suite après l'explosion, elle a couru dans la salle à la recherche de sa fille, qu'elle a finalement retrouvée. Son mari, qui se trouvait avec elle, est quant à lui resté dans le hall pour porter secours à une femme blessée. 

-
- © Infographie BFMTV.com
Charlie Vandekerkhove avec AFP