BFMTV

Ces t-shirts anti-Thatcher qui choquent le Royaume-Uni

Margaret Thatcher, encore Premier ministre, à la télévision en 1990.

Margaret Thatcher, encore Premier ministre, à la télévision en 1990. - -

Vendus par des syndicalistes, des t-shirts anticipant la mort de l'ancienne Première ministre ont provoqué un tollé au sein de la classe politique britannique.
-
- © -

Après les photos topless de Kate, c'est au tour d'un t-shirt d'émouvoir les sujets de Sa Majesté. Un t-shirt noir, parsemé de croix blanches et barré d'un message peu amène à l'égard de l'ancienne Première ministre britannique, Margaret Thatcher.

"Une génération de syndicalistes dansera sur la tombe de Thatcher", pouvait-on ainsi lire sur des t-shirts vendus au dernier congrès du TUC, le Trade union congress, qui rassemble l'ensemble des syndicats britanniques, rapporte le Guardian.

Réactions en cascade

"Un mauvais goût totallement inapproprié", s'est aussitôt dédouané le secrétaire général du TUC, Brendan Barber, anticipant un tollé dans les rangs du Parti conservateur, le parti de Maggie Thatcher.

De son côté, la députée conservatrice Priti Patel s'est dite "épouvantée". Son collègue Conor Burns, un proche de l'ancienne Première ministre, a exprimé son dégoût pour "la gauche dure, qui ne se remet pas de sa défaite contre une femme remarquable, mais aujourd'hui fragile". Selon le Telegragh, même le leader travailliste Ed Miliband aurait confié à son entourage "déplorer cette initiative".

Premier ministre entre 1979 et 1990, Margaret Thatcher, aujourd'hui âgée de 86 ans, ne fait plus que de rares apparitions publiques. Victime de plusieurs attaques cérébrales au début des années 2000, elle souffre également de troubles de la mémoire, comme l'a révélé sa fille il y a sept ans.

Maggie ne laisse personne indifférent

L'affaire des t-shirts, qui pourrait n'être qu'une anecdote, montre combien l'ancienne Première ministre ne laisse encore aujourd'hui personne indifférent. Récemment incarnée à l'écran par Meryl Streep, symbole du libéralisme triomphant des années 1980, elle reste pour une frange de Britanniques la "Dame de fer" qui avait démantelé les syndicats, brisé la longue grève des mineurs des années 1984-85 et accru les inégalité sociales.

A l'époque, son intransigeance envers le monde ouvrier avait inspiré le chanteur Renaud : "Aucune femme sur la planète / n' s'ra jamais plus con que son frère / ni plus fière, ni plus malhonnête / à part peut-être madame Thatcher", chantait-il dans Miss Maggie (1985). Comme quoi, l'outrage à la Dame de Fer ne date pas d'hier.