BFMTV

Etats-Unis: un soldat accusé d'avoir tué trois personnes dans une fusillade

Photo d'illustration

Photo d'illustration - Chris Delmas

Après qu'une fusillade a fait trois morts et trois blessés dans l'Illinois dimanche, un suspect a été inculpé: il s'agit d'un ancien soldat des forces spéciales américaines, envoyé à de multiples reprises en Afghanistan.

Un béret vert américain a été inculpé pour le meurtre de trois personnes, tuées lors d'une fusillade survenue ce week-end dans une salle de bowling de l'Illinois, a affirmé lundi le procureur de cet Etat du nord des Etats-Unis. Trois autres personnes ont été blessées lorsqu'un homme a ouvert le feu au bowling Don Carter Lanes de Rockford samedi soir.

Duke Webb, 37 ans, a été inculpé pour trois assassinats et trois tentatives d'assassinats et incarcéré, a déclaré le procureur J. Hanley lors d'une conférence de presse. Le béret vert qui a reçu de multiples décorations militaires était affecté au 7e groupe de forces spéciales de l'armée américaine, basé en Floride, et a effectué quatre missions en Afghanistan.

Revenu de sa dernière mission en juillet

Les victimes décédées sont trois hommes âgés de 65 à 73 ans, a précisé le procureur. Une jeune fille de seize ans, un adolescent de 14 ans et un homme de 62 ans ont également été blessés, ces deux derniers se trouvant dans un état critique. "L'accusé a reconnu les tirs et a permis aux enquêteurs de retrouver les armes qu'il a utilisées", a déclaré le procureur Hanley lors de la conférence de presse. Deux armes ont été récupérées sur les lieux. Webb était en permission et aurait rendu visite à sa famille à cette occasion.

Il doit comparaître à nouveau devant le tribunal le 16 février et pourrait être condamné à la réclusion à perpétuité sans libération conditionnelle s'il est reconnu coupable. Sergent dans les forces spéciales, Webb est revenu de sa dernière mission en Afghanistan en juillet, selon des médias américains. Selon son avocat cité par ces derniers, il pourrait souffrir d'un trouble de stress post-traumatique (TSPT), mais ceci devra être confirmé par un examen médical.

Le major général John Brennan, commandant du 1er commandement des forces spéciales (aéroporté), a dénoncé un acte "odieux absolument pas représentatif des forces spéciales". "Les actions décrites (...) sont choquantes et sans aucun rapport avec les 12 années de service honorable de Webb", a déclaré Brennan au New York Times.

R.V. avec AFP