BFMTV

Etats-Unis: scandale sanitaire après la contamination d'eau du robinet

Pendant plusieurs mois, les habitants de la ville de Flint, dans le Michigan, ont bu une eau chargée en plomb et en bactéries. En avril 2014, la ville commence à pomper son eau dans une rivière locale plutôt que de la payer à la ville de Détroit. Les autorités n’ont pas filtré suffisamment cette eau et les habitants se sont retrouvés exposés à des taux de plomb très importants. Un scandale sanitaire qui secoue les États-Unis.

La colère gronde à Flint, dans le Michigan. Pour rentrer dans le budget, les autorités de la ville ont décidé en avril 2014 de changer de source d'approvisionnement d'eau. Celle qu'ils achetaient à la ville voisine de Détroit était considérée comme trop chère. La solution de puiser l'eau de la rivière voisine est adoptée. Les 100.000 habitants sont mis au courant de ce changement en leur garantissant que la qualité de l'eau serait la même.

Mais au bout de quelques mois, une eau de couleur marron sort du robinet. Mal filtrée, elle attaquait les canalisations qui ont commencé à dégager de la rouille et du plomb. 

Exposés à des taux de plomb trop importants, certains habitants ont été sujets à des vomissements et à des chutes de cheveux. Pour les cas les plus graves, certains ont été atteints de saturnisme.

L'affaire prend une tournure nationale

Le gouverneur républicain de l'Etat du Michigan, où se trouve Flint, est désormais sur la sellette: sous la pression, Rick Snyder a été forcé de dévoiler mercredi 273 pages d'emails trahissant sa gestion laborieuse de la crise. La veille, il avait présenté ses excuses et promis aux habitants de Flint, toujours sans eau potable, de "régler le problème".

Originaire de Flint, le réalisateur Michael Moore est venu prêter main forte aux habitants. Il a demandé l'arrestation du gouverneur Snyder. Le réalisateur a aussi été choqué par le fait que le président américain ne vienne pas rendre visite à Flint, alors qu'il se trouve au salon de l'auto de Détroit. Dans un tweet, il en profite pour le comparer à Georges W. Bush.

Désormais, des millions d'Américains se disent choqués par l'empoisonnement des habitants de Flint. Le scandale est largement rapporté par les médias, y compris internationaux. Les premières têtes ont commencé à tomber. L'Agence de protection de l'environnement américaine a annoncé jeudi la démission de Susan Hedman, directrice de l'agence dans le Michigan.

Antoine Caupert avec AFP