BFMTV

Etats-Unis: mort d'un Français détenu par les services de l'immigration

Un centre de détention des services de l'immigration américaine à Los Angeles, aux Etats-Unis (illustration).

Un centre de détention des services de l'immigration américaine à Los Angeles, aux Etats-Unis (illustration). - Mark Ralston - AFP

Une autopsie est en cours pour déterminer la cause de la mort de ce Français de 40 ans. Depuis le mois de décembre 2018, huit personnes détenues par les services de l'immigration américaine sont mortes.

Un ressortissant français, né en Angola, est mort alors qu'il était détenu par les services de l'immigration américaine, ont fait savoir ces derniers ce mercredi. L'homme, âgé de 40 ans et dont l'identité n'a pas été communiquée, est mort dimanche à l'hôpital d'Albuquerque au Nouveau Mexique, selon un communiqué des services d'immigration américains, l'Immigration and Customs Enforcement (ICE).

Déterminer la cause de la mort

Le quadragénaire était détenu par les services d'immigration depuis le 12 novembre et se trouvait dans le centre de détention du comté de Torrance depuis le 11 décembre, révèle le site d'information BuzzFeed. Au lendemain de son arrivée dans ce centre, il a été conduit à l'hôpital pour des soins et y est mort 17 jours plus tard.

"Une autopsie est en cours pour déterminer la cause officielle de la mort", a ajouté l'ICE, précisant que les services consulaires français avaient été avisés et qu'ils essayaient de "localiser sa famille".

Une porte-parole de l'ambassade de France aux Etats-Unis a indiqué ne pas être en mesure de commenter "à ce stade". Toujours selon Buzzfeed, il s'agirait de la quatrième personne à mourir au cours d'une détention par les services de l'immigration américaine en à peine trois mois. 

8 morts en 13 mois

Nebane Abienwi, un camerounais âgé de 37 ans, est mort en octobre d'une hémorragie cérébrale alors qu'il était détenu par l'ICE à San Diego, en Californie. Egalement en octobre, un ressortissant cubain, Roylan Hernandez-Diaz, 53 ans, s'est apparemment suicidé alors qu'il était détenu par l'ICE en Lousianne, selon ces services d'immigration. Entre décembre 2018 et mai 2019, cinq enfants originaires du Guatemala sont également morts en détention après leur interpellation par des officiers américains de l'immigration.

L'administration du président américain Donald Trump a fait de la lutte contre l'immigration illégale une priorité. Elle a pris de nombreuses mesures pour limiter les arrivées de migrants, en forte augmentation, à la fontière sud des Etats-Unis, mais plusieurs d'entre elles, controversées, ont été bloquées par la justice.

A.L. avec AFP